La passoire de conversion

Lionel Miraton,
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...

Locution nominale.
Féminin (comme tout ce qui est galère).  

Définition

Une passoire de conversion, c’est comme un entonnoir de conversion… mais pété.
Par ses fuites, la passoire de conversion permet aux internautes d’échapper au plan machiavélique conçu par le webmarketeur pour convertir ce promeneur distrait en acheteur avide.


La passoire de conversion

Conséquences sur le sujet

Pour un professionnel du webmarketing, analyser sa passoire de conversion consiste donc à s’arracher les cheveux devant toutes les fuites de ce qui devait à l’origine être un entonnoir de conversion parfait.


Pastafarisme & culte de la passoire de conversion Car la passoire de conversion est une dure à cuire. Il est quasi impossible de réduire une fuite sans qu’une autre apparaisse ailleurs. Aussi irréductible que l’Hydre  de Lerne, la passoire de conversion a épuisé les nerfs de nombreux webmarketeurs chevronnés.
Fascinés et à bout de souffle, certains ont perdu la tête et se jettent dans le mysticisme et la vénération de ce « satan 2.0 ». Les plus atteints ont fondé une religion fortement marquée par ce syndrome de la passoire, le Pastafarisme, qui prend un essor inquiétant partout dans le monde.

 

Allégorie philosophique

En philosophie, la passoire de conversion est fréquemment utilisée comme la démonstration que la technologie numérique et le big data sont impuissants à combler l’écart éternel entre la théorie et la pratique.

Conversion, de la théorie à la pratique

 

Cet article à vocation humoristique fait partie de notre Désencyclopédie du Webmarketing

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...
1 Commentaire
Patrick DUHAUT

j’adore la ton ! Bravo la team.

Sinon, je me confesse : ou je suis un pastafariste pratiquant… désolé.

Laisser un commentaire