Tests SEO : Les liens sur les images

Lionel Miraton,
8 votes, average: 4,88 out of 58 votes, average: 4,88 out of 58 votes, average: 4,88 out of 58 votes, average: 4,88 out of 58 votes, average: 4,88 out of 5
Loading...
Voici une série de tests SEO sur les liens sur les images qui devrait intéresser les e-commerçants pour l’optimisation de leur linking interne. Nous avons en effet testé de nombreuses combinaisons rencontrées avec des liens sur une image. Certains résultats sont étonnants ! Ces tests poursuivent la série de tests SEO sur l’optimisation du linking interne pour Google ( "Linking interne, l’erreur classique du lien double" et "Lien en menu vs. lien dans le texte").

Quels tests avons-nous réalisé ?

Voici la série de tests menés sur la notion d’ancres de liens sous forme d’image :
  1. L’attribut ALT est-il pris comme ancre de lien ?
  2. L’attribut ALT est-il pris comme ancre si un autre lien texte précède/suit ?
  3. Avec deux liens sur deux images, les deux liens sont-ils utilisés par Google ?
  4. Si une même ancre contient une image ET du texte, qu’est-ce qui est pris comme ancre ?
Tous les tests sont réalisés sur Google.

1- L’attribut ALT d’une image est-il une ancre de lien valide ?

Commençons par le début. Vérifions si lorsqu’un lien est fait sur une image, l’attribut ALT de l’image est utilisé par Google comme ancre de lien.

 Le test

On met sur une page indexée par Google (ici appelée « Page d’Origine ») une image, avec un attribut ALT. Cet attribut ALT contient un mot inventé qui au départ renvoie « 0 résultats » sur Google.fr. Sur cette image, on fait un lien vers une page B (qu’on appellera par commodité « Barnabé »).

Prise en compte lien ALT image

Résultats du test

Pour vérifier le test, on vérifie dans Google si la page B, destination du lien, est listée sur la requête « motcléinventé ». La vérification se fait en mode « Navigation privée ». Sans trop de surprise, la page « B » est bien listée par Google. On peut affirmer que l’attribut ALT est utilisé comme ancre de lien par Google.

2- L’attribut ALT est-il pris comme ancre si un autre lien texte précède/suit ?

Test SEO : Lien image ou texte ?Il est fréquent sur des sites e-commerce de trouver 2 liens vers une même page. L’un sur un texte, l’autre sur une image. Optimiser ces liens nécessite de savoir comment Google traite cette succession de liens posés sur des supports différents.  

Test A : Lien texte avant le lien image

Test SEO : Lien texte avant lien imageOn met sur une page indexée par Google (ici appelée « Page d’Origine ») une image, avec un attribut ALT. Cet attribut ALT contient un mot inventé qui au départ renvoie « 0 résultats » sur Google.fr. Sur cette image, on fait un lien vers une page B (qu’on appellera par commodité « Barnabé »). On ajoute AVANT ce lien un lien texte qui renvoie vers la même page B. L’ancre du lien est un autre mot inventé. Test SEO : lien texte avant lien image

Résultats du test A

Pour vérifier le test, on vérifie dans Google si la page B, destination du lien, est listée sur l’un et l’autre des mots-clés inventés pour le test. La vérification se fait en mode « Navigation privée ». La page « B » est positionnée sur les DEUX mots-clés ! Cela signifie que dans le cas où les liens ne sont sur des médias différents (texte et image), les deux vont être considérés par Google comme une ancre de lien.  Résultat complémentaire : Sur le 1er lien (texte), la page de destination est première (devant la page liante). Sur le 2ème lien (image), la page de destination est deuxième (derrière la page liante). Est-ce l’effet de l’ordre des liens ou est-ce le ALT qui est d’un poids moindre ?  

Test B : Lien image avant lien texte

Test : lien image avant texteMême test que précédemment, mais on inverse les deux liens. Le lien image passe en 1ère position, le lien texte ensuite. Test SEO : lien image avant lien texte

Résultats du test B

Pour vérifier le test, on vérifie dans Google si la page B, destination du lien, est listée sur l’un et l’autre des mots-clés inventés pour le test. La vérification se fait en mode « Navigation privée ». La page « B » est également positionnée sur les DEUX mots-clés. Peu importe l’ordre de ces deux liens, les deux sont utilisés par Google et les deux ancres peuvent être optimisées ! Résultat complémentaire : Sur le 1er lien (image), la page de destination est deuxième (derrière la page liante). Sur le 2ème lien (texte), la page de destination est également deuxième (derrière la page liante) ! Ce deuxième résultat est intéressant, mais sujet à caution. La popularité originelle des deux pages impliquées pourrait peser… Ce n’est pas mesurable, mais à mon sens, c’est peu probable avec les 2 pages utilisées. Cela pourrait donner un double enseignement : 1-       Même si les deux liens sont pris en compte, le 1er lien à plus de valeur 2-       L’attribut ALT d’une image est une ancre de poids moindre qu’une ancre texte

3- Deux liens sur deux images, les deux liens sont-ils utilisés par Google ?

Nous avions montré en novembre que seul le 1er lien compte. Ce test avait été fait sur la base de liens textes.  Le test précédent nous démontre que Google a pensé aux sites ecommerce. Lorsque deux liens vers une même page se suivent, l’un sur une image, l’autre sur un texte, les deux ancres comptent. Ce cumul des ancres est-il une spécificité des liens sur les images ? Ou est-ce dû au fait que les liens soient sur des médias différents (texte/image) ? Pour le savoir, nous avons testé deux liens successifs sur 2 images.

Le test

On met sur une page indexée par Google (ici appelée « Page d’Origine ») deux images, avec un attribut ALT. Chacun de ces attributs ALT contient un mot inventé différent, qui au départ renvoie « 0 résultats » sur Google.fr. Sur chaque image, on fait un lien vers la page B (la désormais célèbre page « Barnabé »). Test : 2 liens sur 2 images

Résultats du test

Pour vérifier le test, on vérifie dans Google si la page B, destination du lien, est listée sur l’un et l’autre des mots-clés inventés. La vérification se fait en mode « Navigation privée ».  La page « B » n’est présente sur Google que sur l’ancre du 1er lien. Elle est absente pour l’ancre du 2ème lien. La prise en compte de deux liens vers une même page n’est donc pas liée au média image, mais à la mixité des médias utilisés (texte/image). Désolé, il ne sera pas possible de faire du « anchor stuffing » grâce aux images. :)

4- Si une même ancre contient une image ET du texte, qu’est-ce qui est pris comme ancre ?

test SEO linking interneDans les tests précédents, nous avons testé ce qui se passe avec deux liens différents. Mais il est tout à fait possible d’obtenir le même résultat visuel avec un seul lien. L’ancre du lien contient alors une image ET un texte.

Le test

On met sur une page indexée par Google (ici appelée « Page d’Origine ») une image avec un attribut ALT, suivie d’un mot-clé inventé. L’attribut ALT contient également un mot inventé, différent. Aucun des deux ne renvoie de résultat sur Google.fr. On crée un lien qui dont l’ancre englobe l’image et le texte. Le lien pointe vers la page B (qui en a marre qu’on la moque parce qu’elle s’appelle « Barnabé »). Le test a été réalisé en double, en inversant l’ordre des liens. D’abord l’image, puis le texte. Mais également, le texte et ensuite l’image.

Résultats du test

Pour vérifier le test, on vérifie dans Google si la page B, destination du lien, est listée sur l’un et l’autre des mots-clés inventés. La vérification se fait en mode « Navigation privée ». La page « B » n’est listée que sur l’ancre textuelle. L’attribut ALT n’a pas été reconnu par Google comme ancre du lien quel que soit le sens de présentation des médias (texte/image ou image/texte). A noter que dans les deux cas testés, la page liée arrive après la page d’origine du lien. Cela va à contre sens des tests précédents, comme si le lien avait moins de poids.     Voilà, cette série de tests est achevée. On se retrouve prochainement sur ce blog pour une traduction de ces tests en bonnes pratiques SEO.
8 votes, average: 4,88 out of 58 votes, average: 4,88 out of 58 votes, average: 4,88 out of 58 votes, average: 4,88 out of 58 votes, average: 4,88 out of 5
Loading...
26 Commentaires
Thomas

Intéressant !

Il me semble que cela a changé car à l’époque, il fallait feinter en utilisant un ancre interne (#ancre) sur le second lien image pour qu’il soit pris en compte.

Une évolution qui répond mieux aux problématiques e-commerce.

Agence Web Solution Way

Bonjour Lionel et merci pour cette analyse très complète que je me suis pressé de relayer dans mes réseaux.
Ceci confirme effectivement ce que je présente depuis bien longtemps dans mes conférences et formations. A noter qu’encore trop peu d’entreprises exploitent correctement leurs images alors que certains secteurs atteignent jusqu’à 25% de visiteurs depuis Google images !
Amicalement
Jean

rdebrabant

Merci pour cette étude.

Peux tu me donner une indication sur la période étudiée. Est ce que tu penses que le poids (liens, alt) peut également évoluer en fonction de sa pérennité (et du coup sa position)?

Si tu veux je connais un logiciel de positionnement qui peut t’aider à mesurer la position sur la durée … 😉

Lionel Miraton

Le test a été lancé mi-septembre. Les résultats sont apparus en quelques jours et n’ont pas varié depuis.
Les pages n’ont pas subi de modifications entre temps, au maximum quelques backlinks de plus sur les pages voisines, mais rien de direct.

Cela répond-t-il à toute tes questions ?

Agence Web Solution Way

j’avais déjà fait un test similaire en mars-avril 2013 et la pérennité à duré le temps de mes tests (4 mois avant de supprimer pages et image) le test a été fait sur un nom de domaine bidon sur lequel j’avais installé un cms avec 5 pages>

rdebrabant

super merci beaucoup

Aurélien

Bonjour,

J’ai déjà réalisé ces tests mais pas de manière aussi poussée. (vérification de l’alternance puis 1 seule balise).

Merci beaucoup pour ce partage.

Victor

Bonne initiative ces tests, toujours intéressants 🙂
Puisqu’on est sur les images, je serais curieux de connaître les effets du combo figure / figcaption sur le référencement des images, mais peut-être que vous l’avez déjà prévu ? Sinon, à priori le HTML5 ne permet pas d’imbriquer un figcaption dans une balise a, dommage.

fanny sylvestre

Bonjour
Merci pour ces tests très instructifs. Ca m’a donné envie d’en effectuer un également pour voir si j’obtiens exactement les memes résultats.
Je reviendrai donc ici si j’obtiens des différences.

SEO Internet

Merci encore pour ce test 😉
La problématique est souvent la multiplicité des liens soit dans le header ou dans les menus… Un bon netlinking est très difficile surtout pour la transmission du PR.

Sébastien

Très intéressant de voir qu’il est possible de poser deux liens vers une même page de destination en utilisant 2 médias différents.
Merci Lionel pour ces 3 tests SEO

Mohammed ALAMI

Intéressant en effet mais pour pousser plus loin je rajouterai un 5ème test avec image title au lieu de l’ALT ?!

Lionel Miraton

Cela a été testé plusieurs fois, le TITLE n’est pas utilisé par les moteurs. 🙂

Agence Web Solution Way

Le Title n’a effectivement pas d’impact sur l’image et son positionnement, par contre elle peut influencer sur la page distante.
L’anchor Text possédant un Title ou non va modifier le positionnement de celle-ci (test réalisé en février 2013 sur 2 mois)>

Lionel Miraton

Dans mes tests, j’ai mis des TITLE sur les liens, pas sur les images (c’est moins standard). Et dans ce cas, je n’ai aucune page positionnée. Ni la page liée, ni la page de destination du lien.

Christophe Chaudey

Test plutôt intéressant. Il aurait été également pertinent d’ajouter à ce test d’autres dimensions comme la légende par exemple. La quantité de jus transmise par les types de liens aurait également été intéressante à analyser. Mais votre test donne déjà une bonne idée 🙂

Lionel Miraton

L’objet du test est plutôt centré sur le linking interne, pour le site où la navigation via des images peut-être très présente, comme les sites ecommerce.
Cela étant dit, le poids d’une ‘caption’ dans le positionnement d’une image est également un sujet intéressant. 🙂
Quant au jus, malheureusement, ce qui nous intéresse c’est comment Google le gère… et le PR toolbar n’est pas assez précis pour un test. Enfin, à mon avis.

jringard

Tu as bien appliqué ma demande depuis Saint raph :).

Sinon, plus sérieusement très bon test et en plus sur la durée.
Pour l’optimisation des images dans les blogs/ecommerces c’est nickel.

Merci pour le partage.

gotcha5832

Avez vous fait des test sur des image vide (src= »NULL »).
type :

Je demande cela notamment car si on utilise lazyload on peut avoir un code du type:

Lionel Miraton

Il semble que le code ne soit pas passé dans le formulaire de commentaire.
J’avoue que je n’ai pas pensé à ce type de chargement, et que je n’en maîtrise pas bien l’incidence technique.
Peut-être pourriez-vous le tester ?

Keeg

Merci Lionel, très beau test. Je n’aurai pas , comme beaucoup, parié sur la prise en compte des deux ancres. En tout cas, ça ouvre quelques possibilité d’optimisation, et pas que pour l’ecommerce/ 😉

claude

Superle Lionel, j’ai rarement vue un test aussi complet sur les liens et les images… Cela me donne une idée de lecture ce week end:)

Jérémy

Merci Lionel pour ce test très instructif. Je vais mettre à jour mon audit de site e-commerce et intégrer une spécificité de linking pour les images sur la base de ton analyse. Continuez à publier des tests comme celui-ci, nous n’avons pas toujours le temps de les faire nous même.

SeoRank

Merci pour le partage de ce test. Je le trouve très intéressant.

Helene

C’est un article très intéressant, on se pose rarement toute ces questions lorsque l’on publie une ou plusieurs images.
Merci pour les tests !