64% des sites français ne sont pas prêts pour le mobile !

Lionel Miraton,
1 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 5
Loading...

Google a annoncé pour ce 21 avril des résultats de recherche spécifiques sur mobile, favorisant les sites "mobile friendly". Les Googlers interrogés ont affirmé que l'impact SEO serait plus fort que celui de Panda ou Penguin. De quoi inquiéter lorsqu'on sait que le mobile représente jusqu'à 50% du trafic sur certains secteurs d'activité.
L'occasion pour YOODA de faire le point sur le web français et le mobile.

Découvrez aussi notre étude d'impact !

 

Etude SEO mobile friendly 2015

 

Quel risque pour ces sites non-adaptés au mobile ?

Le risque est double. D'une part, faire fuir les visiteurs mobiles qui, selon les secteurs d'activité, peuvent représenté une part importante de trafic. On peut noter que les sites des administrations sont particulièrement en retard sur le mobile.
Par ailleurs, le 21 avril prochain, ces sites risquent de voir leur visibilité amputée du trafic SEO mobile. Car Google annonce que le critère mobile friendly sera fort.
Inquiétant également, seulement 37% des sites e-commerce sont mobile-ready, alors que l'on sait que 66% des parcours d'achat débutent sur le mobile.

Mesurez l'impact des SERPs mobile sur votre SEO

Notre logiciel SEO SEEURANK permet dès aujourd'hui de comparer vos positions sur les résultats mobile et desktop de Google. Ajoutez la version mobile de Google à vos rapports de positionnement pour observer l'impact du SEO mobile au 21 avril.

 

Contrôlez vos positions sur Google mobile/desktop
Essai gratuit 15 jours

1 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 5
Loading...
6 Commentaires
debrabant

Encore merci pour cette étude très intéressante !

Greg

Hello,

Merci pour cette analyse.

J’ai quand même du mal à penser que Google puisse flinguer 64% des sites le 21 avril.

Je pense que la transition va se faire en douceur, en tout cas ça va faire le bonheur des agences web et des développeurs free-lance 😉

Lionel Miraton

Il faut rappeler que ce nouveau critère n’impactera « que » les recherches sur mobiles.

Joe

Merci pour votre article qui montre bien l’importance d’avoir un site responsive que ce soit pour Google ou pour augmenter votre nombre de visiteurs grâce aux portables et tablette.
Donc grâce à Google, pour une fois, pas mal de boulot en perspective ces mois si.
N’hésitez pas à me contacter pour faire ou refaire votre site entièrement responsive afin de faire plaisir à notre ami google

Stéphane

Google donne du boulot ou fait angoisser… Ceux qui ne veulent pas perdre de positions sur les résultats mobile doivent avoir un site compatible aux mobiles. Alors ils doivent bosser ou payer une presta. Dans tous les cas, cela touche un peu au CA négativement. Néanmoins, cela rassure que l’impact ne touche que les résultats mobile. Je pense que l’adaptation aux mobiles se fera progressivement. On s’adapte tout simplement à la société de consommation avec un pourcentage de mobinautes et tablonautes qui augmente chaque année. Une bonne expérience utilisateur est indispensable et cela depuis que le web existe.

Nicolas Drouin

Bonne étude, il aurait été intéressant d’avoir plus de détails des résultats.

Notamment sur le profil des sites non responsive.
Sont ils des sites plus anciens? Utilisent ils des solutions du marché en particulier (en supposant qu’il est plus facile de migrer sur un thème responsive sous wordpress que sur un CMS maison)?

Enfin, qu’en est il sur le top 1000 ? La part de sites non responsive est elle singulièrement moins importante que sur l’ensemble de l’étude?

Quand on voit La version mobile du Bon Coin, on peut se poser des questions sur l’intérêt même de la part de gros sites.

Laisser un commentaire