4 erreurs SEO qui peuvent anéantir vos ventes

Olivier CLEMENCE,
1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5
Loading...

Le référencement naturel (SEO pour Search Engine Optimization) est un levier de choix pour acquérir un trafic qualifié. Et un trafic qualifié est un trafic qui vous rapproche de vos objectifs : vendre vos produits et augmenter votre chiffre d’affaires.

Cependant, en amont de votre travail sur le référencement, vous devez prendre le soin de réfléchir à la stratégie SEO la plus adaptée à votre e-commerce. En effet, vous ne pouvez pas vous permettre de perdre du temps sur votre SEO, si vous n’avez pas identifié dès le départ votre cible et vos objectifs.
Ne brûlez pas les étapes, le SEO apprend la patience !

Puis, une fois votre stratégie définie, vous pouvez vous attaquer au référencement naturel de votre boutique en ligne. Cependant, il faut absolument éviter les erreurs les plus courantes, que de nombreux e-commerçants commettent encore, en réduisant à néant leurs efforts et en faisant chuter leurs ventes !

Je vous propose de vous présenter les 4 erreurs les plus fréquentes et de vous donner quelques conseils pour les prévenir.

Négliger le SEO !

Il ne s’agit pas d’une erreur en elle-même, car elle passe au-dessus de toutes les autres ! Cela semble évident, mais si vous voulez réussir votre référencement… prenez-le au sérieux !

Peut-être pensez-vous que le SEO n’est qu’un détail, dont vous vous occuperez quand vous aurez le temps ou le budget ?
C’est oublier que dans 93 % des cas, l’expérience d’un internaute commence sur un moteur de recherche.

Et c’est au moment de la création de votre site que vous devez commencer à penser au SEO. Je peux d'ailleurs vous recommander emaginance.com pour la création de votre site Internet. En effet, le choix de vos mots clés et des pages à référencer vous aide à construire l’arborescence de votre boutique en ligne. J’en profite pour vous rappeler que l’on référence des pages et pas un site entier !
Ainsi, vous devez prioriser celles qui sont les plus intéressantes pour vous.
En fait, selon vos objectifs et votre stratégie, il peut s’agir des produits sur lesquels votre marge est la plus élevée, de ceux que les clients préfèrent ou encore de ceux qui engendrent le moins de SAV.

Ne pas suffisamment travailler vos mots clés

Vous l’avez sans doute entendu souvent, dès qu’il s’agit de référencement naturel : les mots clés sont importants.
Et c’est vrai : l’une des plus grosses erreurs en SEO serait de négliger le choix de vos mots clés. Je vous explique.

Comme je vous l’ai dit plus haut, le moteur de recherche est le point d’entrée principal sur Internet. Et lorsqu’un internaute effectue une recherche, cela signifie qu’il se pose une question, qu’il a un besoin ou qu’il rencontre un problème. Donc si vous lui montrez, en première page des résultats de Google, que vous pouvez lui apporter une solution, il y a de grandes chances pour que cet internaute visite votre site.

Alors comment faire en sorte de sélectionner les mots clés qui feront arriver les clients sur votre e-commerce ?

Tout simplement en vous mettant à leur place ! Vous n’êtes pas obligé d’avoir des compétences techniques particulières en SEO pour connaître vos produits et vos clients. Ainsi, les mots clés les plus intéressants sont ceux qui contiennent le nom d’un produit ou sa marque, bien sûr, mais pas seulement !
En effet, puisque les visiteurs ont un problème et que vous voulez répondre à leur besoin, vous pouvez également vous demander comment ils vont formuler leur question sur Google.
Et dans ce cas, toutes les requêtes ne sont pas équivalentes : concentrez-vous sur celles qui ont le plus de chances de vous rapprocher de votre objectif, c’est-à-dire enregistrer une commande.

Par exemple, lorsqu’un internaute saisit « chalet à la montagne », il peut chercher un hébergement pour les vacances, une image pour son fond d’écran, ou encore des idées de déco pour son salon…
En revanche, s’il tape « location de chalet dans les Alpes », il est bien plus probable qu’il souhaite trouver un logement pour aller faire du ski.
Et cela n’a rien à voir avec le volume de recherche du mot clé en question.

En effet, même si peu de personnes saisissent « location de chalet dans les Alpes » sur Google, leur navigation a de très grandes chances d’aboutir à une vente.

Et si vous êtes en panne d’inspiration, il existe des outils et des méthodes pour choisir les mots clés les plus efficaces.

Négliger les fiches produits

Sur un e-commerce, l’acheteur n’a pas la possibilité de prendre le produit en main ni de poser facilement des questions à un vendeur. C’est la raison pour laquelle vous devez soigner les pages de vos fiches produits.

Cependant, ne vous contentez pas d’une liste de données techniques. Elles sont précieuses, bien sûr, surtout pour les passionnés, mais elles sont beaucoup moins utiles pour un néophyte.
En effet, le visiteur lambda n’est pas intéressé par les spécificités techniques de la carte graphique d’un ordinateur.
En revanche, il est probablement plus sensible au fait que cette carte graphique lui permet de jouer aux Sims de façon fluide !
Pour cela, il faut à nouveau vous mettre à la place de vos clients et vous demander, de la manière la plus exhaustive possible, quelles sont les questions qu’ils pourraient se poser sur votre produit.

Essayez de ne rien laisser dans le flou, afin que l’internaute soit rassuré. Ainsi, non seulement il est plus enclin à acheter, mais il a également une confirmation de votre expertise. Cela signifie que vous connaissez votre produit et que vous connaissez votre client, puisque vous êtes capable de vous mettre à sa place.

De plus, la fiche produit vous donne l’occasion de mettre l’objet en situation, grâce à des visuels tels que des photos ou des vidéos. N’ayez pas peur de donner trop de renseignements sur un produit ! Cela vous permettra, en outre, de gagner du temps sur le SAV.
Et, bien sûr, cela montre à Google que les informations que vous proposez aux internautes sont pertinentes, puisqu’ils visitent votre site, ils y passent du temps et ils finalisent leur achat !

En effet, n’oubliez jamais que Google favorise votre positionnement quand il voit que vous apportez la solution à la question que les internautes se posent.

Ignorer les balises meta        

Il existe deux éléments fondamentaux du référencement naturel, qui semblent très techniques mais qui pourtant sont accessibles, particulièrement si vous utilisez un CMS comme Wordpress.
Il s’agit des balises meta. Et je voudrais vous parler ici des deux plus importantes en SEO : la balise title et la meta description.

D’une part, la balise title correspond au lien qui apparaît dans les résultats de recherche de Google et sur lequel les visiteurs cliquent pour atteindre votre site.
D’abord, ce texte est interprété par Google et vous avez tout intérêt à y placer des mots clés, qui permettront au moteur de recherche de connaître le thème de la page correspondante.
Ensuite, si ce titre est suffisamment accrocheur, il donnera envie de cliquer dessus.
Et si les internautes cliquent dessus, Google comprend que vous apportez la réponse à leur problème et il vous fera monter dans ses résultats de recherche.

D’autre part, la meta description correspond au court texte qui se trouve sous le lien cliquable, sur la page de résultats de Google.
Ce texte n’a pas de rôle direct dans le référencement. Il est donc inutile d’y placer absolument des mots clés.
En revanche, comme le title, il favorise l’engagement des internautes.

En effet, devant deux liens équivalents, n’importe quel visiteur aura plus envie de cliquer sur celui qui est suivi d’une meta description incitative et persuasive.
Et ce faisant, à nouveau, il montre à Google que vous proposez une réponse à la question de l’utilisateur, ce qui améliorera votre référencement.

Ne pas s’intéresser aux liens externes

L’optimisation des pages de votre e-commerce ne suffit pas.
En effet, la popularité fait partie des critères que Google utilise pour positionner les pages dans ses résultats de recherche. Et pour savoir si un site est populaire, Google regarde si d’autres sites proposent des liens vers lui.

En fait, le raisonnement est simple car il se passe la même chose que dans la vie. Si quelqu’un parle de vous, c’est qu’il considère que vous avez de l’intérêt. Et plus les sites qui parlent de vous sont nombreux, plus Google considère que vos pages sont pertinentes et qu’elles doivent être bien positionnées.

Pour obtenir des liens entrants, appelés également backlinks, il faut trouver des sites partenaires dont le contenu est cohérent avec le vôtre. Imaginez que vous vendez du thé en vrac, il vaut probablement mieux privilégier une collaboration avec un site consacré à la gastronomie qu’aux pièces détachées pour les aspirateurs.
Ensuite, vous pourrez proposer à votre partenaire, par exemple, de rédiger des articles invités avec un ou plusieurs liens vers votre e-commerce, pour qu’il les publie sur son site.
De cette façon, si vous avez bien ciblé l’audience et si vos contenus apportent une réelle plus-value aux lecteurs, les articles invités vous fournissent des liens entrants qualifiés.

Les erreurs en SEO sont nombreuses, j’ai essayé de vous présenter les plus fréquentes, car ce sont également celles que vous pouvez corriger le plus facilement, pour être sûr de booster vos ventes !

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5
Loading...