Pourquoi et comment Google géolocalise-t-il ses résultats de recherche ? Quels sont les enjeux pour le SEO ?

Pourquoi Google localise ses résultats ?

Le métier de Google est de trouver la réponse la plus pertinente à la recherche de l’internaute. Sur certaines requêtes, la proximité géographique des résultats de recherche avec l’internaute lui-même peut être essentielle à la pertinence. Pour d’autres, non.

Il y a quelques années, la localisation n’opérait qu’à un niveau national. Désormais, lorsqu’on parle de localisation des résultats de Google, on fait référence à la géolocalisation à l’échelle d’une ville.

L’enjeu SEO c’est le référencement local

Conséquence immédiate de la localisation pour les référenceurs, l’émergence de possibilités de SEO localisé. Certes, cela peut complexifier le contrôle des positionnements. La recherche « restaurant » ne renverra pas le même résultat à Paris, Lyon, Marseille.

Pas de catastrophisme !

 Mais c’est plutôt une bonne nouvelle pour tous les SEO qui doivent positionner un site qui promeut une activité locale (commerce, services, hôtellerie). C’est comme si Google avait divisé la concurrence.

Pour ceux dont le business n’est pas local, dans la majorité des cas, l’influence de la localisation sur les SERPs soit nulle ou faible sur vos requêtes.

Pour les autres, je pense aux portails nationaux qui référencent des sites locaux, il faudra adapter son contrôle de positionnement.

La localisation de l’internaute

Cette localisation des résultats met en œuvre plusieurs mécanismes. Pour déterminer des résultats de proximité, Google doit d’abord localiser l’internaute. Il nous attribue à tous une localisation par défaut, basée sur l’IP de connexion internet.

Vous pouvez visualiser ici votre localisation par défaut.

Localiser requêtes Google

Cette localisation par défaut est modifiable (au même endroit). Ainsi, vous pouvez indiquer manuellement une ville du pays, une région ou même « France » (pour obtenir des résultats génériques sans localisation).

« Query Deserves Local »

On sait que Google utilise des algorithmes de typage des requêtes comme QDF (Query Deserves Freshness) pour identifier les requêtes d’actualité. De toute évidence, Google utilise également un algorithme qui type les requêtes nécessitant des résultats de proximité.

Dans le cas où l’internaute indique une localité dans son expression de recherche (exemple : « club de plongée Saint-Raphaël »), il n’y a pas d’ambigüité. L’internaute exprime clairement son intention de recherche locale.

Il n’en est pas de même pour les recherches génériques, c’est-à-dire où l’internaute n’a pas mentionné de localité. Alors, Google va automatiquement distinguer les requêtes où il juge que l’internaute préférera des réponses locales. On pense évidemment à « restaurant », « garagiste », « fleuriste », « appartement », « imprimerie », « hôtel »… ah non, pas « hôtel » !

Toutes les requêtes précédemment citées bénéficient d’une « localisation » forcée par Google. Sauf « hôtel » donc. L’explication me semble à rechercher dans le comportement des internautes. Il semble que les habitudes des internautes dans l’hébergement de tourisme (hôtel et camping) soit très portées sur l’usage de grands portails nationaux ou internationaux (ex. Trip Advisor). On peut supposer que l’algorithme qui identifie les recherches « locales » analyse les usages de recherche des internautes.

De même on peut supposer que l’algorithme attribue un « degré de localité » à une requête, ce qui permettra à Google de doser les proportions de résultats locaux/nationaux.

Les résultats « Google Local »

Google propose une one-box de résultats locaux. Apparaître dans ces résultats nécessite la création d’une fiche Google Places / Google+ Local.

onebox-Google-local

Les résultats naturels localisés

Sur les requêtes qui seront identifiées par Google comme étant des recherches de proximité, les one-box Google Local ne sont pas les seuls résultats de proximité. Les résultats organiques peuvent eux-aussi être localisés !

Pour la localisation des résultats naturels, Google pourra proposer selon la requête une proportion plus ou moins grande de résultats locaux.

>Résultats naturels localisés

Vous pourrez également noter sur ce type de requêtes la présence accrue des gros annuaires listant des résultats locaux (ex. Pages Jaunes) ou des annuaires spécialisés (ex. Allogarage). Ils constituent donc un bon relais de visibilité.

La superposition des résultats naturels & locaux

Pendant plus de 2 ans, Google à superposé les résultats naturels & locaux. C’est-à-dire qu’un site ne pouvait apparaître qu’une seule fois dans une SERP. Les résultats naturels et les résultats locaux étaient fusionnés pour les sites en doublons. Certains avaient interprété à tort cela comme un recul du  nombre de résultats naturels.

Cet affichage unifié semble un comportement logique… mais depuis un gros trimestre, il n’est plus utilisé. Pour une raison que j’ignore, un site peut désormais apparaître à la fois en naturel et en adresse dans la même SERP. A surveiller.

Comme vous le voyez, cette localisation des résultats n’est pas un obstacle insurmontable, ni pour obtenir des positions, ni pour les mesurer. Dans bien des cas, cela constitue même une opportunité de visibilité accrue pour les petits sites web.

Dans un prochain article, je détaillerais comment obtenir des résultats géolocalisés avec SeeUrank, ou au contraire des résultats génériques.

Découvrez comment contrôler votre référencement local avec SeeUrank

SeeUrank permet de choisir la localisations des requêtes et ainsi de vérifier son référencement local.

Téléchargez SEEURANK

Le logiciel de référencement SeeUrank inclut désormais une fonctionnalité de routage de requêtes en masse appelées SérénitéAujourd’hui sort la nouvelle version de SeeUrank nommée Sérénité. Cette nouvelle version ne remplace pas les précédentes, mais vient compléter les différents types de licence existants.

SeeUrank Sérénité, quoi de neuf  ?

Cette nouvelle version de SeeUrank inclut une fonctionnalité toute nouvelle nommée IPSérénité. Avec IPSérénité, les requêtes ne sont pas directement envoyées aux moteurs de recherche par connexion internet. Vos requêtes sont envoyées à Yooda pour être redirigées sur les moteurs via les très nombreuses adresses IP que nous avons dédiées à IPSérénité.
Cette fonctionnalité est disponible pour les analyses de Concurrence et de Performance.

Vitesse et tranquillité

Vos requêtes aux moteurs sont donc réparties et pilotées sur une infrastructure dédiée. Cette infrastructure à été dimensionnée et même surdimensionnée pour pouvoir traiter les pics d’activité des utilisateurs de SeeUrank en un temps record.

 

Les quelques 150 béta-testeurs qui ont utilisé une version de Sérénité pendant 1 mois en ont immédiatement appréciés les bénéfices :

  1. Pas de temporisation entre les requêtes ! Le temps de traitement est divisé par 5 au minimum.
  2. Pas de captchas sur Google ou Yahoo !
  3. Vous pouvez choisir le pays dans lequel est localisé l’IP utilisée pour faire la requête (pour l’instant c’est France et Royaume-Uni).

 

Pour une information complète, je vous propose de consultée la page dédiée à IP Sérénité.

 

La version d’essai de SeeUrank inclut 5.000 IPS utilisables pendant les 15 jours de l’essai.

——–

Comment activer IP Sérénité une fois votre SeeUrank UpGradé

La période de béta-test du nouveau SeeUrank qui intègre la fonctionnalité IPSérénité arrive à sa fin. Grâce à votre contribution, nous venons de finaliser les ajustements d’infrastructure et de montée en charge liés à cette nouvelle version de  SeeUrank.

Fin de période d’essai : lundi 21 mai

La période de Béta-test se termine ainsi le lundi 21 mai à 9h. Ce qui veut dire que la fonctionnalité sera désactivée jusqu’au lancement officiel de SeeUrank Sérénité.

Béta-test en quelques chiffre :

Rappel sur IPS :

  1. Fini les captchas !
    Avec IPSérénité, vous ne risquez plus de voir les moteurs de recherches bloquer les requêtes en provenance de votre IP. A partir du moment où vous activez IPSérénité, les volumes de requêtes ne sont plus votre problème. Yooda s’en occupe pour vous… et on n’a pas fait les choses à moitié. Vos requêtes sont réparties sur un très gros pool d’IP.
  2. Des analyses 10 15 fois plus rapide !
    Selon les mesures que nous avons réalisées, les analyses sont 5 à 15 fois plus rapides.
  3. Contrôler ses positions à l’étranger… pour de vrai !
    Si j’interroge Google.co.uk avec mon IP française, je ne verrai pas les mêmes pages de résultats que les  internautes britanniques, à cause de la géo-localisation des résultats. Avec IPS, vous pourrez choisir une IP dans le pays que vous ciblez, pour avoir une vision 100% conforme de vos positions. Cette option n’est pas encore disponible dans la béta. Mais vous pourrez très bientôt choisir de localiser vos requêtes avec une IP en Angleterre, et rapidement dans d’autres pays.

Nous vous remercions tous pour votre aide et vos retours précieux.
N’hésitez pas à réagir.

 

PS: J’oubliai la sortie sera la semaine prochaine.

Comme nous l’avions détaillé précédemment, Google limite les requêtes qu’un utilisateur peut envoyer sur le moteur. Nous avons mis en place dans SeeUrank des mécanismes de temporisation intelligents.

Une mise à jour récente de SeeUrank concernant l’interprétation des pages en langues non-occidentales à provoqué l’arrêt d’un de ces mécanismes de temporisation. Il aura suffi d’une variable encodée par erreur au niveau du crawler pour provoquer en cascade une erreur dans la gestion de la temporisation.

« Analyses suspendues sur Google »

Par conséquent, vos analyses de Performance ou de Concurrence ont provoqué ces derniers jours beaucoup plus de blocages d’IP que précédemment. Nous remercions la réactivité des clients qui nous ont signalé la fréquence inhabituelle des « Analyses suspendues sur Google ».

Ce problème est désormais corrigé et la situation revenue à la normale.
Nous nous excusons sincèrement de la gêne occasionnée dont nous mesurons pleinement les désagréments.

Une preuve de l’efficacité de la temporisation de SeeUrank

Cette mésaventure aura eu le mérite de démontrer l’efficacité des mécanismes de temporisation intelligente intégrés à SeeUrank. L’arrêt, puis le rétablissement de cette temporisation a eu un effet spectaculaire. Grace à eux, les restrictions de Google deviennent tout à fait gérables.

Comme dit précédemment, Google a durci les restrictions de requêtes pour ces utilisateurs. Nous avions rapidement réagi en temporisant plus le crawl sur le moteur. Cela c’est révélé à moitié efficace. Après une semaine de tests sur le comportement de Google, nous avons identifié et validé une solution. Celle-ci viens d’être implémentée dans votre SeeUrank.
(suite…)

Depuis toujours, certains moteurs de recherche limitent le nombre de requêtes qu’un utilisateur peu faire. C’est le cas notamment de Google et Yahoo.
(suite…)