Dans l’article précédent, nous évoquions le score de visibilité sur les moteurs de recherche calculé par notre logiciel de référencement SeeUrank. Ce score de visibilité valorise différemment chaque position obtenue par un site web, en fonction de la valeur attribuée par l’utilisateur au mot-clé, au moteur de recherche et à la position elle-même. Voyons comment vous allez pouvoir personnaliser ces pondérations afin d’obtenir un score de visibilité qui reflète justement la qualité de votre référencement.

Dans SeeUrank, chaque mot-clé, chaque moteur de recherche, chaque position dans les SERPs peut donc être pondéré individuellement. Cela permet d’obtenir un score de visibilité reflétant la valeur du référencement d’un site (et de ses concurrents) sur une liste de mots-clés. L’utilisateur va donc pouvoir personnaliser le poids de chacun des facteurs (position obtenue, mot-clé, moteur) en lui donnant une valeur de 1 à 100.

Modifier les pondérations

Le score de visibilité est disponible dans les modules Performance et Concurrence du logiciel. C’est donc à partir de ces modules que vous allez pouvoir modifier vos pondérations.

Score de visibilité

Ouvrez par exemple une analyse de Performance du référencement. Cliquez sur l’onglet ‘Score’. A droite des indicateurs se trouve le panneau des filtres (« Filtrer »).

Modifier les pondérations de SeeUrank

En dessous de chaque filtre, se trouve un lien « Modifier les pondérations des… ».Chacun de ses liens ouvre la fenêtre de modification correspondante.
Pondérations des moteurs de recherche La modification des pondérations est rétroactive. Le score de visibilité sera recalculé pour tout l’historique des positions.Autrement dit, il n’y a pas de biais à changer de pondération en cours de route. Tous les scores passés seront aussi recalculés.

Les pondérations par défaut

Par défaut, les moteurs de recherche et les mots-clés que vous analysez ont tous une pondération égale et neutre (soit 50). Sans intervention de votre part, tous les mots-clés seront pris sur un pied d’égalité pour calculer le score de référencement. De même pour les moteurs.

Seules les positions (c’est-à-dire chaque position dans le classement fourni par le moteur) ont une échelle de valeurs par défaut significative. Les premières valeurs de cette échelle de poids par défaut des positions sont :

Position
Poids
 1er
42
 2ème
12
 3ème
8
 4ème
6
 5ème
5
 6ème
4
 7 ème
3
 8 ème
3
 9 ème
2
 10 ème
2
 11 ème
1
1

Ces pondérations des différentes positions sont issues d’une analyse de la répartition des clics dans les pages de résultat des moteurs de recherche. L’étude que nous avons retenue est celle sur les logs AOL. Elle date un peu, mais à le mérite d’être réalisée sur un volume inégalé de requêtes (9 millions) et sans biais de collecte. Vous trouverez des détails sur cette étude ici. Cette étude montre une très forte attractivité de la première position… ce qui se retrouve dans l’échelle de pondération par défaut de SeeUrank.
Ces valeurs par défaut sont bien entendu modifiables par l’utilisateur.

Notez : Si vous avez installé votre version se SeeUrank avant février 2010, vous devez avoir une autre échelle par défaut pour le poids des positions, beaucoup plus lisse. Vous devriez la modifier.

Partage des pondérations

Afin de vous éviter la ressaisie des pondérations, celles-ci sont partagées dans le logiciel :

Le travail d’un référenceur est jugé sur les positions qu’il obtient. Pourtant, évaluer la qualité globale du positionnement d’un site n’a rien d’évident.
La logique qui consiste à compter le nombre de positions obtenues et leur évolution n’est pas vraiment représentative de la qualité des positions qu’il obtient. C’est pourquoi notre logiciel de référencement professionnel, SeeUrank, calcule le score de visibilité sur les moteurs de recherche de votre site… et celui des concurrents.

Bien sûr, il ne s’agit pas de remettre en cause l’intérêt d’un relevé de positionnement. Vérifier les positions de son site sur des mots-clés est nécessaire pour comprendre comment le site gagne son trafic, et pour identifier les marges de progressions. En revanche, il est difficile de dire quelle est la qualité d’un référencement simplement en regardant une liste de positions :
Quand j’analyse les classements de mon site, je constate que j’obtiens pleins de bonnes positions. Mais les mots-clés ne se valent pas tous. Comment se faire une idée de la qualité de mon positionnement ?
J’ai en même temps des progressions et des baisses. Mais au global, comment évolue mon référencement ?

Le calcul du score de visibilité

La notion de score de visibilité dépasse donc celle du positionnement. Elle vise à refléter de la qualité des positions obtenues par le site dans les classements des moteurs de recherche.

Pour déterminer cette qualité des positions, le score de visibilité tiendra compte de la valeur du mot-clé, de la valeur du moteur, et de la valeur du classement obtenu. En tenant compte de ces différents facteurs, chaque position est donc valorisée individuellement. Le calcul de la valeur d’une position ressemble à : [val. du classement] x [val. du mot-clé] x [val. du moteur]
Le score de visibilité pour l’ensemble du site est donc l’addition des valeurs des positions du site.

En donnant une valeur différenciée aux différents moteurs, aux différents mots-clés, et aux différents classements dans l’appréciation d’une position ; on dépasse la notion de positionnement pour obtenir une indication de la visibilité obtenue par le site sur les moteurs de recherche. Cette visibilité déterminera en grande partie la capacité du site à capter du trafic via les recherches sur ses mots-clés.

Usages du score de visibilité

Cette notion de score de visibilité est utilisée dans l’analyse de Performance et dans l’analyse de Concurrence de SeeUrank, pour des usages différents.

Le score de visibilité au service de l’analyse concurrentielle

Analyse concurrentielle du logiciel de référencement Yooda SeeUrankUtilisé dans une analyse de Concurrence, le score de visibilité permet de répondre aux questions suivantes :

Les résultats sont affichés sous forme de classement par indice de visibilité décroissant. Afin de faciliter la comparaison entre les sites, le 1er site se voit toujours affecter le score de 100. Le score des autres sites est calculé en fonction de ce top score.
Dans l’exemple ci-dessous, le 1er site est environ 2x plus visible que le second. Il est donc très « dominant » sur les mots-clés analysés, avec même un accroissement de l’écart (-7 pour l’indice du concurrent).

Liste des sites les plus visibles de la thématique

Liste des sites les plus visibles de la thématique

Si on répète l’analyse, on voit apparaître l’évolution des classements, et l’évolution des écarts de visibilité entre les sites.

 

Le score de visibilité au service de l’analyse de performance

Analyse de Performance du référencement par le logiciel de référencement Yooda SeeUrankUtilisé dans une analyse de Performance, le score de visibilité permet de répondre aux questions suivantes :

Le score de visibilité est principalement affiché sous forme de courbe. Elle permet de suivre l’évolution de la visibilité de votre site sur les moteurs de recherche, mais aussi de la confronter avec celle des concurrents.

Courbe d'évolution du score de visibilité dans les moteurs de recherche pour 2 sites web, produite par le logiciel de référencement Yooda SeeUrank

Graphique d'évolution de la visibilité de 2 sites

Ces derniers jours ont été le théâtre d’une incroyable série de modifications de comportement de plusieurs moteurs… qui ont occasionné de nombreux incidents d’analyse dans SeeUrank. La plupart de ces problèmes sont désormais traités ou en cours de traitement.

 

Un problème de cookie sur Google…

Deux problème sur Google se sont succédés. Le premier a touché une bonne partie des utilisateurs suite à la mise à jour de jeudi dernier.

L’origine de ce premier problème est en effet lié à une modification du comportement de SeeUrank quand au passage de cookie de page en page. Cette modification a été implémentée suite à l’intégration de Google.com.hk (Honk-Kong et Chine). Ce dernier exigeait un mode particulier de passage de cookie d’une page de résultat à l’autre. Cette modification ayant été jugée par nos équipes comme « plus élégante » pour l’ensemble des moteurs Google, elle a été généralisée. Elle a été testée sur toutes les versions de Google, sans problème pour recueillir les données… sauf que pour une raison obscure cette modification réveille la sensibilité de Google au crawl intensif. Ainsi, Google bloquait les connexions dès une centaine de mots-clés analysés, malgré les mécanismes de temporisation intégrés dans SeeUrank.

Nous avons donc du faire machine arrière et revenir à l’ancien système. Pour l’instant, Google.com.hk n’est plus proposé par SeeUrank.

 

…et une variante de page  difficile à identifier.

Il arrive fréquemment que Google teste des variantes de ses pages de résultats. A chaque apparition d’une variante de SERP (Search Engine Result Page), cela nécessite que nous apprenions à SeeUrank à traiter cette variante pour qu’il continue à interpréter correctement les résultats du moteur. La plupart du temps, ces variantes sont détectées et traitées très tôt, avant que vous ne vous en rendiez compte.
Depuis le début de la semaine, une variante est apparue chez certains clients, provoquant des incidents d’analyse (sans que l’on puisse incriminer les volumes de requêtes). Ce problème a été particulièrement difficile à identifier. Tout d’abord car il s’est superposé avec le problème de cookie évoqué précédemment. Ensuite car nous n’arrivions pas à reproduire l’incident. En effet, cette variante de page de résultat n’est pas envoyé par Google à tous les utilisateurs… notamment pas chez Yooda.
Nous avons dû d’abord éliminer tout une série d’explications possibles avant de supposer l’apparition occasionnelle d’une variante de page. Cette variante a pu être identifiée en particulier avec la collaboration active d’Alban de l’agence web Cube, merci à lui pour sa réactivité.
Le correctif à donc été apporté en ce début d’après midi. Relancez le back-office de SeeUrank pour être sûr d’en bénéficier.

 

Des incidents sur Bing

Ce mardi et mercredi, Bing a eu un comportement particulier causant des incidents dans SeeUrank. En effet, Bing a mis un contrôle (contre l’analyse logicielle de ses pages de résultats de recherche) assez technique dès la page 5. Toutes les analyses s’intéressant donc à plus de 40 positions sur Bing ont donc buté sur cet obstacle. Mais aujourd’hui, Bing est revenu à son comportement habituel.

 

Des incidents sur Yahoo

Ce n’est jamais un signe de bonne santé économique lorsque un moteur de recherche décide de restreindre encore la possibilité de recherches en volume pour ces utilisateurs. C’est ce qu’à fait Yahoo cette semaine.
Nous avons adapté la temporisation de SeeUrank sur Yahoo en conséquence. Attendez-vous donc à des analyses assez lentes sur ce moteur.

 

Des incidents sur AOL

Pour clôturer la série AOL a également modifié son moteur, nécessitant une mise à jour de SeeUrank. Celle-ci devrait intervenir dans les prochains jours.
Afin de ne pas vous obliger à retirer manuellement AOL de la liste des moteurs de chacune de vos analyses, nous l’avons temporairement désactivé. Il sera donc automatiquement retiré de vos analyses. Ainsi, vous n’avez qu’a relancer vos tâches en cours pour les compléter.

 

Nous nous excusons de cette conjonction d’incidents, bien indépendante de notre volonté. Nos équipes sont mobilisées à 200% depuis jeudi dernier pour traiter ces aléas de la vie des moteurs, et apporter à chacun une aide personnalisée.

Hier matin, le serveur Yooda qui permet à SeeUrank de tenir à jour sa liste de moteurs à connu un incident de fonctionnement. Le problème a été traité rapidement par nos équipes. Très peu de clients SeeUrank ont été affectés. Toutefois, certains d’entre vous peuvent rencontrer de légers dysfonctionnement.
Bon nombre de ces dysfonctionnement ont déjà été réglés. Mais certains n’ont peut être pas encore été découverts.
Les utilisateurs de Submit ne sont pas affectés.

 

A surveiller

1. les incidents moteurs :

Nous avons vérifiés nos listes de moteurs, mais il se pourrait que certains moteurs obsolètes soient réactivés, bloquant ainsi vos analyses.
La première chose à faire, est de vérifier que vous avez bien fait la dernière mise à jour (version 4.15.1), et relancer vos analyses via le gestionnaire des tâches.

Dans tous les cas, si vous rencontrez des problèmes d’incidents persistants qui ne vous paraissent pas liés aux volumes de requêtes, signalez-nous le problème à support@yooda.com ou via l’interface web : http://support.yooda.com/submit

2. Problèmes à l’ouverture d’analyses exécutées hier matin (jeudi 20/10) :

Certaines analyses effectuées hier matin, pendant l’incident serveur peuvent être endommagées et poser des problèmes à l’ouverture. Nous vous conseillons de supprimer le relevé d’analyse à date d’hier et de l’exécuter à nouveau.

3. Pondérations des moteurs :

Dans certains cas, la restauration de la base de moteurs de SeeUrank à pu supprimer les pondérations des moteurs que vous avez renseigné. Cette pondération est utilisé dans le calcul du score de visibilité dans PERFormance et dans CONCurrence. Vous devriez vérifier que cette pondération des moteurs est toujours présente.

Nous nous excusons pour la gêne occasionnée. En cas de problème, n’hésitez pas à solliciter l’aide du service support (support@yooda.com ou  http://support.yooda.com/submit)