SeeUrank possède le module d’analyse des backlinks le plus puissant de tout l’univers !  Il sait vous donner une vision aussi bien synthétique que détaillée de votre popularité et de sa qualité.

Aujourd’hui, nous vous proposons d’alimenter cette analyse superpuissante (y’avait des soldes au rayon superlatifs) avec de nouvelles sources : MajesticSEO et Ahrefs.

Plus de sources, plus de backlinks identifiés !

Obtenir des backlinks est un travail acharné. Rien de plus rageant pour un SEO que d’imaginer qu’une partie de ces efforts ne sera pas reconnue, parce que le reporting n’est pas assez complet.

SeeUrank vous permet de croiser de nombreuses sources pour identifier un maximum de backlinks : Google, Google Webmaster Tools, Alexa, et désormais MajesticSEO et Ahrefs.

En croisant ces sources, SeeUrank vous assure la détection la plus complète possible des backlinks que vous avez obtenus.

Miam miam, les backlinks des concurrents…

A votre avis, pourquoi Google à-t-il bridé la commande link: ?  Tout simplement parce qu’analyser les liens des concurrents est très très instructif pour un SEO.
L’analyse des backlinks des concurrents dans SeeUrank vous permet de comparer  les forces en présence, tant dans les aspects quantitatifs que qualitatifs de la popularité. Cela vous permet aussi de repérer les meilleurs « spots » pour de l’acquisition de liens.

Avec la disparition de Yahoo site Explorer, l’analyse des backlinks concurrents était un peu tronquée. L’ajout de Google Webmaster Tools est venu largement compenser cette perte d’informations… mais uniquement sur ses propres sites. Cela déséquilibre légèrement l’analyse concurrentielle de la popularité, puisque que l’on connaissait une proportion moindre des liens des concurrents.

L’ajout de MajesticSEO et/ou Ahrefs à vos analyses permet d’identifier beaucoup mieux les backlinks des concurrents.

Comment faire ?

Tout d’abord, il faut réaliser la mise à jour de SeeUrank publiée aujourd’hui.

Ensuite, pour utiliser MajesticSEO ou Ahrefs comme source dans vos analyses de popularité,  vous devez posséder un compte actif sur l’une ou l’autre de ces plateformes.
SeeUrank utilise l’API de ces services. Prenez donc un compte qui vous permette d’avoir des crédits API. Chez Ahrefs, il semble que l’on puisse commander des crédits API supplémentaires sans avoir à upgrader son compte.

Enfin, suivez la procédure indiquée ici pour connecter SeeUrank à votre compte MajesticSEO ou Ahref.

 

Google limite l’analyse des forums !

En étudiant des problèmes rencontrés par un de nos clients, nous avons découvert que Google limitait fortement les requêtes pouvant servir au Black Hat SEO dans la recherche de forum à spammer.

Une réponse au Black Hat SEO

Les liens sont toujours un puissant levier de référencement, et le spam de forum à la recherche de lien est un sport à la mode. Pour ce faire, les Black Hat SEO utilisent des recherches sur Google pour détecter des « spots » ou poster leur liens.
La récente vulgarisation d’outils d’automatisation de ce type de spam de liens à remis en lumière la vulnérabilité de Google face à ce type de manipulation.
Il semble que Google ait décidé de tarir la source en limitant fortement les possibilités de « scraper » (de grappiller) des listes de discussions à spammer sur les forums.

Comment cela se traduit-il ?

Lors d’une requête site:xyzforumxyz.com Google impose très très rapidement une vérification par Captcha. Ce dernier arrive beaucoup plus rapidement qu’habituellement, quelques pages seulement. Google refusera ensuite toutes les requêtes depuis cette IP pour toute requête site: contenant ‘forum’, tant que le captcha n’aura pas été rempli. Si le captcha est rempli, il restera hyper sensible à ce type de requête et le redemandera très fréquemment.
Si vous changez ne serait-ce qu’une lettre au mot forum de l’URL, l’analyse reprend normalement. Ce n’est donc pas un problème de volume global de requêtes.

Conséquence pour les utilisateurs de SeeUrank

Les analyses d’INDexation d’un site ayant le mot ‘forum’ dans l’URL n’ont quasiment aucune chance d’arriver à leur terme.

Si Google s’attaque à la recherche d’empreintes de site, on peut anticiper d’autres requêtes soient affectées en ricochet.
Connaissez-vous d’autres requêtes affectées spécifiquement affectées par une limitation ?

 

Note du 10/02/2012 : Limitation identique avec le mot « postal »

Suite au retour d’un client ayant des difficultés à analyser les pages indexées d’un site dont l’URL contient le mot « postal », nous avons identifié que Google limite également l’analyse des sites dont l’URL contient ce mot-clé. L’objectif de Google est probablement ici d’éviter le scrapping de contenus locaux ou le même spam.