Comme nous l’avions détaillé précédemment, Google limite les requêtes qu’un utilisateur peut envoyer sur le moteur. Nous avons mis en place dans SeeUrank des mécanismes de temporisation intelligents.

Une mise à jour récente de SeeUrank concernant l’interprétation des pages en langues non-occidentales à provoqué l’arrêt d’un de ces mécanismes de temporisation. Il aura suffi d’une variable encodée par erreur au niveau du crawler pour provoquer en cascade une erreur dans la gestion de la temporisation.

« Analyses suspendues sur Google »

Par conséquent, vos analyses de Performance ou de Concurrence ont provoqué ces derniers jours beaucoup plus de blocages d’IP que précédemment. Nous remercions la réactivité des clients qui nous ont signalé la fréquence inhabituelle des « Analyses suspendues sur Google ».

Ce problème est désormais corrigé et la situation revenue à la normale.
Nous nous excusons sincèrement de la gêne occasionnée dont nous mesurons pleinement les désagréments.

Une preuve de l’efficacité de la temporisation de SeeUrank

Cette mésaventure aura eu le mérite de démontrer l’efficacité des mécanismes de temporisation intelligente intégrés à SeeUrank. L’arrêt, puis le rétablissement de cette temporisation a eu un effet spectaculaire. Grace à eux, les restrictions de Google deviennent tout à fait gérables.

Comme dit précédemment, Google a durci les restrictions de requêtes pour ces utilisateurs. Nous avions rapidement réagi en temporisant plus le crawl sur le moteur. Cela c’est révélé à moitié efficace. Après une semaine de tests sur le comportement de Google, nous avons identifié et validé une solution. Celle-ci viens d’être implémentée dans votre SeeUrank.
(suite…)

Depuis toujours, certains moteurs de recherche limitent le nombre de requêtes qu’un utilisateur peu faire. C’est le cas notamment de Google et Yahoo.
(suite…)