Vous avez été nombreux à nous le demander, le voilà !
Le programme d’affiliation de notre logiciel de référencement, INSIGHT.

De 30 à 60€ de rémunération

Le principe de rémunération est simple. Vous êtes commissionnés sur les ventes de licences INSIGHT qui sont réalisées par les visiteurs en provenance de votre site web :

Affilié… simplement 

En tant qu’affilié, un ID de tracking unique vous est attribué.
Ajoutez simplement votre ID à la fin de l’URL et votre lien sera tracké afin de tirer des revenus de l’affiliation Yooda.
Pour chaque achat d’un abonnement INSIGHT, le tunnel de conversion est vérifié minutieusement.

Informations en vrac

Plus d’information et inscription

Ca se passe ici : Programme d’affiliation Yooda

C’est à vous de jouer 😉

Google a la possibilité de proposer des résultats de proximité aux recherches des internautes. Comme expliqué dans l’article de fond « TOUT sur la géolocalisation Google »; toutes les requêtes ne sont pas touchées. Mais cette localisation des résultats à deux conséquences :

  1. L’opportunité de référencement local
  2. Des classements variés sur l’ensemble du territoire

Préambule
Dois-je me préoccuper du référencement local ?

Toutes les recherches n’ont pas vocation à obtenir des résultats de proximité dans Google. C’est l’intention de recherche qui va être évaluée par le moteur. Retenez que :

Pour en savoir plus sur les mécanismes de géolocalisation de Google, je vous propose la lecture de l’article « TOUT sur la géolocalisation Google ».

La meilleure solution pour savoir si vos requêtes génériques est de comparer les classements obtenus dans 2 localités différentes. On peut tout à fait comparer le faire à la main en modifiant sa localisation dans la page Google :

  1. Passez en mode navigation privée (CTRL+MAJ+N dans Chrome et Firefox).
  2. Tapez une requête générique
  3. Vérifiez la localisation par défaut qui vous est attribuée par Google (voir capture ci-dessous)
  4. Modifiez cette localisation et observez l’éventuelle variation des résultats (voir capture ci-dessous)

Localiser requêtes Google

Si vous avez beaucoup de requêtes génériques dans votre contrôle de positionnement, les vérifier dans le navigateur sera trop fastidieux. Vous pourrez le faire dans SeeUrank, avec un contrôle pour chaque mot-clé avec l’analyse de Performance ou plus globalement avec l’analyse de Concurrence.

Je vérifie mon référencement local avec SeeUrank

Soyons clair d’emblée, cette fonctionnalité n’est disponible qu’avec les versions Sérénité et Cloud de SeeUrank. En effet, pour enregistrer votre choix de localisation, il est nécessaire que votre requête soit routée via IPSérénité (l’infrastructure de proxies privés de Yooda).

Le choix de la localisation est fait au niveau de l’analyse. Cela implique que :

*Etape 1 : Activez la localisation

Dans l’assistant de création de projet, ou dans l’écran de paramétrage de l’analyse, cochez la case « Personnaliser la géolocalisation des requêtes Google ».

Activer localisation Google

Notez :
Dans votre choix de moteurs à interroger, une seule version locale de Google doit être présente. En effet, il est impossible de demander à Google.be de localiser les résultats pour « Paris ».

Versions Google locales

*Etape 2 : Choisissez et validez votre localisation

Dans le champ « lieu », saisissez le nom d’une ville, d’un département, ou d’une région. Notez que par défaut sur Google, les internautes sont localisés sur leur ville.

Cliquez sur « Valider ». SeeUrank va vérifier si votre saisie est acceptée par Google. La fenêtre suivante vous indique quelle est la valeur enregistrée par Google.
Choix d'une localisation dans SeeUrank
En cas de problème, reportez-vous à l’aide pour déterminer pourquoi votre saisie est refusée ou modifiée par Google.

*Et voilà !

Cliquez sur OK.
Ca y est, les requêtes de votre analyse sont définies comme localisées. Votre contrôle de positionnement vous affichera les résultats Google vus par les internautes de la localité choisie.

Positionnements localisés paramétrés

*(option) Etape 3 : Contrôlez différentes localisations

Si vous souhaitez contrôler plusieurs localisations, vous devez créer plusieurs analyses de positionnement en faisant varier le paramètre de localisation. Cela peut donner le résultat suivant :

Contôler son SEO local

La localisation peut être utilisée de la même manière pour le module CONCURRENCE.

#Rappel Des positionnements SANS localisation avec SeeUrank

Par défaut, les requêtes Google émises via IPSérénité utilisent une localisation générique sur le pays interrogé (« France » sur Google.fr, « Belgique » sur Google.be…).
Cette localisation neutre donne une vision nationale des résultats, sans être affectée par votre propre localisation.

Pour obtenir des positionnements génériques, sans variations locales, activez IPSérénité et laissez simplement l’option Géolocalisation de SeeUrank désactivée.

Test gratuit !

Testez dès maintenant SeeUrank et profitez d’une version d’essai (non-limitée et gratuite) de 15 jours, sans engagement. Démonstration personnalisée sur demande.

Testez SeeUrank

Vous recherchez un logiciel SEO professionnel ?

Découvrez en 3 minutes l’étendue des fonctionnalités d’audit et de reporting SEO du logiciel le plus utilisé par les professionnels du SEO français.

Au menu :

Test gratuit !

Testez dès maintenant SeeUrank et profitez d’une version d’essai (non-limitée et gratuite) de 15 jours, sans engagement. Démonstration personnalisée sur demande.

Testez SeeUrank

 

extranet SEO

Un module FTP a été intégré à SeeUrank pour vous offrir un mode d’envoi supplémentaire pour vos rapports.
Lors de l’exécution planifiée d’une analyse, le module FTP de SeeUrank envoie automatiquement le rapport demandé sur un emplacement FTP de votre choix.

Couplée avec les nouveaux filtres et tris dynamiques sur les tableaux HTML, voilà de quoi dynamiser votre reporting.

A quoi sert le FTP de SeeUrank ?

Les applications pour vous sont multiples. Voici celles qui me paraissent les plus évidentes :

> Rassembler les rapports sur un emplacement partagé

Certains d’entre vous travaillent en équipe et centralisent les rapports de référencement sur un emplacement dédié. La fonction d’envoi FTP automatisera pour vous l’envoi des rapports sur cet emplacement.
La plupart des serveurs NAS ont un serveur FTP intégré. Vous pouvez également installer un serveur Open source (Filezilla Server) sur un PC, ou utiliser un serveur web.

> Créer un extranet pour vos clients

Si vous êtes une agence, vous pouvez utiliser cet envoi FTP pour proposer un extranet à vos clients, afin qu’ils consultent leurs rapports en ligne.
SeeUrank peut créer sur l’espace FTP une arborescence complète pour les rapports uploadés. Cette arborescence suivra la structure suivante : 1 dossier par Projet/client  > 1 sous-dossier par Analyse.

> Pousser les données vers votre système de reporting maison

Certains d’entre vous ont développé un système de reporting maison qui retravaille les données brutes calculées par SeeUrank (format CSV). Désormais, l’envoi des données peut plus facilement être automatisé. Le nommage des fichiers permet d’identifier chaque rapport, par son projet, par le nom de l’analyse, par sa date.

Comment ça marche ?

Etape 1 – Renseignez vos identifiants FTP

La première étape est de donner à SeeUrank les identifiants qu’il utilisera pour se connecter à votre serveur FTP. Ce paramétrage est réalisé dans les options SeeUrank (clic sur le logo SeeUrank en haut à gauche > options > compte FTP).

Paramétrage FTP SeeUrank

Renseignez les différents champs et cliquez sur « Tester la connexion ». Si la connexion est réussie, vous pouvez enregistrer cette configuration.

Notez, selon la configuration de votre réseau, vous aurez peut-être à activer le mode FTP Passif.

Etape 2 – Planifiez votre analyse

Pour le moment, l’envoi en FTP n’est possible que pour les analyses planifiées. Pour demander à SeeUrank d’envoyer en FTP le rapport issu d’une analyse, vous devez-donc modifier la planification de votre analyse.

Envoi rapports FTP SeeUrank

La fin des stats de trafic SEO par mot-clé

Avec la généralisation du Not Provided et les suggestions directe d’URLs dans l’omnibox de Chrome, les chiffres mesurés pour le trafic SEO par mot-clé ne représentent guère plus que 4-5% de la réalité.

A lui seul Not Provided ampute l’information « mot-clé recherché » pour  80% à 95% des visites SEO enregistrées par les outils d’analyse d’audience.

Google a amputé le SEO d’une mesure primordiale de sa performance. Existe-il une solution ?

On peut estimer ce trafic !

La répartition moyenne des clics sur une page de résultats de moteur est connue. Donc en rapprochant le pourcentage de clics captés par une position et le volume de recherche du mot-clé, il est possible d’estimer le trafic généré par cette position.

C’est cette estimation que SeeUrank réalise automatiquement pour vous depuis la mise à jour d’hier !

Solution au Not Provided

Orientez mieux vos efforts SEO !

Grace à ses estimations de trafic par position, vous pouvez :

Comment obtenir ces données ?

Pour les utilisateurs SeeUrank Sérénité, il faut seulement redémarrer le logiciel et autoriser la mise à jour proposée. Les estimations de trafic seront alors disponibles à la prochaine analyse.

Pour les utilisateurs de SeeUrank en version Ecommerce ou Agency, il faudra upgrader votre licence en version Sérénité. Jusqu’au 24 décembre 2013, vous bénéficiez d’une remise de 50% sur l’upgrade ! (Attention, cette offre est valable jusqu’au 24/12/2013).

 

Enrichissement progressif de
la base de mots-clés

Les données de trafic sont issues de la base de données (élargie) des Webtools. Cette base élargie connait actuellement le volume de recherche de 42 millions de mots-clés… et cela augmente tous les jours.

 

Profitez maintenant de 50% sur l’upgrade de votre licence.
Passez à la version Sérénité maintenant !
Passez à IPSérénité
et profitez de 50% de remise sur l’upgrade

Chaque semaine, retrouvez la sélection des meilleurs articles SEO et les actualités qui comptent dans le monde du Search et du Webmarketing.

 

> SEO & E-commerce, désindexer le contenu paginé ?

Le contenu paginé est un des problèmes classiques posés aux référenceurs. Et pourtant, c’est un sujet peu abordé. Un débat intéressant sur le blog de Polynet (n’oubliez pas de lire les commentaires).
Lire l’article

> Apple condamné pour entente illégale sur les prix du livre numérique

Apple a été condamné à New York pour entente illicite avec les éditeurs (dont le français Hachette) lors du lancement de l’eBook Store.
Lire l’article

> Landing Page : 4 principes pour un bon design

Traduction française d’un article paru chez Hubspot. Il pose 4 grands principes pour réussir un design de landing page qui convertit.
Lire l’article

> Géolocalisation des requêtes SeeUrank, il y a du nouveau !!

Depuis cette semaine, les contrôles de positionnement effectués par SeeUrank via IPSérénité ne sont plus géolocalisés localement (au niveau de la ville). Ils n’utilisent plus la géolocalisation par défaut sur l’IP, mais forcent une localisation générique sur le pays, plus représentative d’un positionnement moyen sur l’ensemble du territoire.
Lire l’article

 > 40 nouvelles données disponibles via l’API de Google Analytics

Google vient d’élargir le nombre d’informations récupérabels via l’API de Google Analytics.
Lire l’article

 > Quelles solutions pour les médias à l’heure d’internet  ?

« Infobésité, actualité gratuite, Paywall, monétisation des audiences… sont autant d’enjeux pour les grands titres de presse dans leur version digitale. »
Lire l’article

> Bel exemple de communication opportuniste

Trop rare en France, voici un bel exemple de communication qui surfe sur l’actualité de l’affaire Prism.
Voir le mini-site

 

 

Voilà, c’est tout pour cette semaine, et c’est déjà pas mal !

Rencontrez avec nous les professionnels du webmarketing. Aujourd’hui, c’est Cédric Marguery, consultant Marketing Digital de l’agence acti  qui se prête au jeu des questions-réponses. 

Cédric Marguery, consultant Digital Marketing chez Acti (Lyon)

Peux-tu nous décrire ton parcours dans le SEO ?

Sur la base de connaissances en Marketing traditionnel acquises lors d’un BTS Management des Unités Commerciales, je me suis spécialisé dans le webmarketing au cours d’une année d’expertise délivrée en licence professionnelle « Activités et Techniques de Communication option e-commerce » à l’IUT de Dijon. J’ai découvert les métiers du web et j’ai débuté le SEO grâce à mon stage de fin d’année en agence digitale. J’intègre par la suite l’agence acti en tant que Consultant Marketing Digital en 2010.

Parles-nous de ton entreprise et de la fonction que tu y occupes.

acti est une agence digitale indépendante basée à Lyon, classée dans le TOP 3 des agences en Rhône-Alpes et le TOP 30 en France. Elle est composée de 35 talents passionnés qui œuvrent pour les marques. Notre équipe est construite pour développer le potentiel digital de nos clients avec des points d’expertises (Web, médias sociaux avec le 2e CM d’Europe, mobile, vidéo…). acti est une agence qui investit dans l’écosystème en incubant des start’up, en prenant des participations au capital de pure-players, de la chaîne de télévision TLM et plus récemment par le rachat de l’agence interactive Boléro.

Je suis Consultant Marketing Digital depuis 3 ans au pôle Visibilité&Performance qui, comme son nom l’indique, agit pour optimiser la présence et les performances des dispositifs digitaux des marques. Je monitore au quotidien les projets de clients sur le long terme en utilisant les leviers du référencement naturel et payant, le suivi et l’analyse des statistiques, le routage de campagnes d’e-mailing et newsletters, la création de campagnes publicitaires, la gestion de projets webmarketing ou encore la formation de nos interlocuteurs.

Quel est ton super-pouvoir ?

Mon super-pouvoir c’est la passion !
Nous gérons la performance digitale de marques BtoC, BtoB, d’écoles, de villes, d’agglomérations et organismes qui évoluent chacun dans un contexte et des objectifs différents. Pour être performant j’ai développé une curiosité extrême qui me permet d’avoir une culture générale sur chaque secteur d’activité afin de comprendre les spécificités de chaque marché, et de me mettre à la place de l’internaute qui recherche un produit ou service.

 Es-tu plutôt White/Grey/Black Hat ?

100% White Hat ! C’est la meilleure solution afin d’inscrire des performances sur le long terme. Nous connaissons parfaitement les actions à mener ou à proscrire pour plaire aux moteurs de recherche. En conséquence, nous optimisons les sites au maximum sans jamais franchir la ligne jaune. Nous nous interdisons pour des raisons court-termiste de prendre le risque de voir le site d’une marque dans la SandBox. Nous respectons la Net-étiquette : cela me correspond et colle aux valeurs de l’agence acti.

 Qu’elle est la question SEO que tu te poses actuellement ?

Le référencement est un organisme vivant en permanente évolution.  Quel est son avenir ? … Là ou Google représente plus de 90% de part de marché en France, chaque modification de l’algorithme nous contraint à modifier nos méthodes et réduit nos marges de manœuvre.

Les futurs référenceurs devront avoir un esprit très orienté marketing et moins technique, la tendance de l’algorithme favorise la qualité du contenu et la stratégie de positionnement.

 Pourquoi as-tu choisi d’utiliser les outils Yooda ?

Les outils Yooda font leurs preuves en France et beaucoup de référenceurs les recommandent. Les solutions sont efficaces, ergonomiques et les rapports offrent une plus-value intéressante.
Les services évoluent rapidement et le support technique est très efficace et toujours disponible.

Peux-tu citer une fonctionnalité que tu apprécies particulièrement dans SeeUrank ?

L’onglet « Analyser » du suivi de performance est indispensable dans ma mission d’optimisation quotidienne. C’est grâce à cette fonctionnalité de comparaison entre des sites concurrents que j’identifie précisément quelles pages sont efficaces ou non et cela pour chaque mot-clé. Ainsi, je peux ajuster le contenu en continu au bénéfice de l’internaute et de la marque.

Merci beaucoup Cédric d’avoir répondu à nos questions.

Bonjour;

La vidéo d’aujourd’hui explique comment obtenir, avec notre logiciel SEO SeeUrank, une alerte email signalant la perte de backlinks.

[embedplusvideo height= »419″ width= »523″ standard= »http://www.youtube.com/v/X65Wv9jymrc?fs=1&hd=1″ vars= »ytid=X65Wv9jymrc&width=523&height=419&start=&stop=&rs=w&hd=1&autoplay=0&react=1&chapters=&notes= » id= »ep8876″ /]

Si vous avez des questions sur cette fonctionnalité, n’hésitez pas à les poser en commentaire.

Vous n’avez pas encore SeeUrank ? Testez-le gratuitement !

Testez SEEURANK gratuitement

version d’essai gratuite

La semaine dernière, Virginie Clève (responsable du Pôle Marketing à la Direction des nouveaux médias du groupe Radio France) nous présentait son parcours dans le SEO et ses responsabilités actuelles. Voici la suite de l’interview où l’on parle un peu plus directement de SEO.

Es-tu plutôt White/Grey/Black Hat ?

interview SEO de Virginie Clève Digital Marketing Manager de Radio France100% white, depuis toujours. Mais je n’ai pas de mérite à cela : je travaille sur des sites ou le contenu est parfois un problème tellement le volume est important (plusieurs milliers de nouvelles pages chaque mois sur l’ensemble des sites de Radio France par exemple). Les problématiques y sont très white : conception, architecture de l’information, maillage interne, duplicate content, rebonds entre sites du réseau, etc. Intellectuellement, c’est très stimulant.

En revanche, disons-le tout net, je ne suis pas une backlinkeuse émérite. A vrai dire j’en ai très peu fait et pour moi le sujet est #boring (chacun son truc).
Mais sur un site média, c’est hyper facile de récupérer des BL à PR7 ou plus. Ils viennent tout seuls, via l’éditorial et les communiqués de presse repris dans les autres médias, sans effort. Les vrais enjeux sont dans les partenariats de diffusion de contenu, la maîtrise du duplicate content, la gestion des 403/404/410 et leurs petits copains et plus encore sur l’architecture de l’information. Et franchement, souvent, ce n’est pas de la tarte, les problématiques sont trapues…

Qu’elle est la question SEO que tu te poses actuellement ?

Sur 7 sites qui n’ont jamais reçu d’optimisation, et sur lesquels on est millionnaires… en 404, la principale question que je me pose, c’est comment prioriser les actions à mener, allier « quick wins » et chantiers de fond. C’est un vrai casse tête, surtout que, comme partout, les plannings de développement sont pleins.

En ce moment, notre sujet le plus chaud avec Michaël Vuillaume notre référenceur, c’est Google Actualités. Des questions, on s’en pose plein. Parfois on a des réponses satisfaisantes, parfois non. On expérimente. Mais je n’en dirais pas plus 🙂

Un dernier sujet chaud, l’ASO (App Store Optimisation) qui est crucial pour un groupe comme le nôtre. Ce sera le sujet de ma conférence le 6 juin au SMX Paris.

Pour le reste, mes préoccupations se portent sur l’ergonomie : améliorer notre taux de partage social, faire baisser le taux de rebond.

Pourquoi as-tu choisi d’utiliser les outils Yooda ?

Lorsque l’essentiel des problématiques SEO se porte sur l’architecture de l’information, le duplicate content – bref toute la partie SEO technique, SeeURank est ce que j’ai trouvé de plus adapté à mes problématiques.
J’ai testé beaucoup de produits, mais je suis toujours revenue à SUR. Je doit être l’une de vos meilleures VRP, parce que j’adore ce logiciel dont je suis les évolutions depuis 2007. J’avais même fait posté un article à la sortie de Falcon.
J’ai été particulièrement séduite par la version Falcon que j’ai beaucoup utilisée quand j’étais au Figaro. Ca m’a beaucoup aidée à surveiller l’indexation, identifier les pages trop loin de la home, débusquer les 404, les problèmes de maillage interne, …
Bref, toutes les problématiques qu’on rencontre tous les jours sur un site média. On entend souvent que la technique c’est à peine 30% de l’optimisation SEO. Je peux garantir que sur un site de contenu, c’est beaucoup BEAUCOUP plus crucial que cela.
Sur un nouveau site, SeeURank, c’est juste un logiciel indispensable qui permet de piloter l’indexation et les positionnements au plus près.

Peux-tu citer une fonctionnalité que tu apprécies particulièrement dans SeeUrank ?

Cela ne surprendra pas, c’est le module « Audit Site » que j’apprécie le plus. Avoir une vue synthétique de la structure du contenu, j’en rêvais depuis longtemps.
Merci beaucoup Virginie d’avoir répondu à nos questions.

logiciel référencement SeeUrankLa mise à jour de SeeUrank (v. 4.33) qui vous est proposée depuis hier va ravir bon nombre d’entre vous. En plus de quelques correctifs, elle propose une accélération majeure des temps d’ouverture des analyses.

Les analyses s’ouvrent 5 fois plus vite !

Avec le temps et l’accumulation de données, les analyses de SeeUrank pouvaient mettre plus de temps à s’ouvrir… ce qui pouvait causer quelques désagréments à nos utilisateurs. Nous avons tenté par le passé des optimisations classiques de la base de donnée, sans parvenir à un résultat satisfaisant. Nous avons donc décidé de refondre complètement la mécanique de chargement des modules et les requêtes faites à la base de données.

Le résultat est enthousiasmant ! Regardez plutôt le graphique ci-dessous.

Temps d'ouvertures SeeUrank

NOTEZ : L’amélioration porte sur les temps d’ouverture des analyses, une fois que celles-ci sont réalisées. En d’autre termes, le temps de crawl n’est pas modifié par cette mise à jour.

Du travail et de la méthode

C’est un énorme travail qui a été fourni par l’équipe des développeurs Yooda. Il a fallu mettre en place tout un système de mesure, de sondes, de tests de montée en charge, pour identifier les pistes d’améliorations. S’en est suivi un travail acharné d’optimisation de plusieurs mois. Je tiens ici à souligner leur compétence et leur engagement pour avoir obtenu des résultats aussi spectaculaires, tels qu’illustrés par le graphique ci-dessus.

Une modification du fonctionnement d’IP Sérénité

Les utilisateurs de notre service de proxies intégré à SeeUrank appelé IP Sérénité (qui facilite et accélère le requêtage) ont pu remarquer des ralentissements ces dernières semaines. Comme cela avait déjà été communiqué, ces ralentissements étaient dûs à une refonte de l’infrastructure IP Sérénité. Ce travail était nécessaire pour continuer à innover et vous proposer de nouveaux services… Désolé, vous devrez patienter pour en savoir plus ! 😉
Malheureusement, cette transition qui nous mettait temporairement en sous-capacité, a été heurtée par « l’effet Pingouin 2.0 ».
Cette mise à jour de SeeUrank achève la bascule sur la nouvelle infrastructure IPS. Elle devrait elle aussi accélérer SeeUrank en restaurant ses performances de crawl via IP Sérénité.

 

Vous n’avez pas encore SeeUrank ? Testez-le gratuitement !

Testez le meilleur logiciel SEO
version d’essai gratuite