Chaque semaine, retrouvez la sélection des meilleurs articles SEO & Webmarketing.

 

X, le laboratoire de Google

Plongez dans le fonctionnement du laboratoire de projets de Google Alphabet.
Lire l’article

Google apprend à reconnaître les lieux dans vos photos

Le projet PlaNet de Google travaille à reconnaître le lieu ou à été pris votre photo par simple reconnaissance de l’image.
Lire l’article

24% des internautes français utilisent un bloqueur de pub

Le modèle publicitaire s’essouffle. Un quart des français masquent désormais les publicités sur les sites web.
Lire l’article

Une stratégie de contenus… pour de vrai ?

Excellent article de fond très riche de Mael Roth qui propose 10 étapes d’une stratégie de contenu. #mustread
Lire l’article

Compte rendu du SEO Camp’us Lille 2016

Compte rendu des conférences du SEO Camp’us de Lille.
Lire l’article

French Tech, quel bilan à Montpellier ?

Bilan réalisé par le magazine Challenges un an et demi après la labellisation de la métropole Montpelliéraine.
Lire l’article

L’analyse de logs pour l’audit SEO

Un article qui explore en profondeur l’utilité et la mécanique de l’analyse de logs.
Lire l’article

Google Rank Brain et son impact pour le SEO

Rank Brain vise à mieux comprendre les recherches des internautes, et par la même renforce la nécessité d’une réflexion sémantique sur vos contenus.
Lire l’article

Google teste un concurrent de Facebook Instant Articles

A son tour, Google veut héberger et promouvoir les contenus des marques.
Lire l’article

Community Management, les contre-vérités d’Envoyé Spécial

Comme souvent, lorsque la télé traite un sujet que l’on connait, il y a beaucoup à redire.
Lire l’article

 

 

 

Voilà, c’est tout pour cette semaine, et c’est déjà pas mal !

Lors de cette édition 2015 du SEO Camp’us, trois grands sujets étaient au centre des préoccupations des participants. Nous vous proposons ici une synthèse des discussions sur ces trois grands thèmes.

 seocampus 2015

crédit photo SEOcamp

1/ Mobile & performance web

La grosse préoccupation des SEO en ce début 2015 concerne l’annonce par Google de résultats différenciés pour les recherches depuis un mobile, favorisant les sites « mobile friendly ».

21 avril 2015, effet de communication ou big bang ?

La communication de Google sur le sujet est intense, par l’intermédiaire de ses porte-paroles, ou par l’envoi massif d’alertes Webmaster Tools.Analyse des dernières annonces Google
Lors d’un débat organisé vendredi, les experts présents ont soupçonné une exagération du phénomène dans la communication de Google. Si la différenciation des SERPs sera une réalité, l’ampleur du changement annoncé laisse sceptique. Cette communication alarmiste pourrait poursuivre le but de pousser le web à s’adapter à la massification du trafic mobile.
Il faut tout de même souligner que tous les secteurs ne seront pas touchés au même niveau. En effet, certaines branches du web, comme la presse féminine, atteignent déjà 50% de trafic mobile.

Quelles solutions pour un site « mobile friendly » ?

Plusieurs conférences ont été consacrées aux solutions techniques pour proposer un site mobile-friendly. La tendance est au responsive design, qui est dans la majorité des cas la solution la plus simple à mettre en place. Cependant, elle peut nécessiter des adaptations voire des suppressions de contenu, ce qui peut desservir les objectifs marketing du site.Technologies mobile-friendly
Le dynamic serving, bien que plus technique, permet de proposer un contenu optimisé et pertinent pour chaque type d’appareil. Cette technique repose d’une part sur la détection du device connecté au site, et coté serveur, sur la génération d’un contenu spécifiquement adapté à ce device.
De son côté, la création d’un site dédié au mobile (avec une URL spécifique du type m.monsite.com) permet aux gros portails, plus lourds techniquement, de répondre à la problématique mobile sans toucher aux fondations techniques du site.

A côté de cela, l’application mobile offre des complémentarités intéressantes dans la fidélisation ou même l’acquisition d’audience. Grace à l’indexation des applications dans les résultats de recherche Google, les applications mobiles s’ouvrent au search.

La qualité web impacte aussi le SEO

La vitesse de chargement et le cryptage des connections (https) sont officiellement des critères de classement pour Google. C’est donc naturellement que ces sujets occupaient plusieurs conférences du SEO Camp’us. Ce sont des sujets techniques, à la frontière du SEO et de l’administration de serveur. Ils seront d’ailleurs largement au programme du Teknseo 2015.
Concernant la migration vers https, force est de reconnaître qu’à ce jour, le bonus SEO est quasi-nul. Si le https à un intérêt, il est plutôt dans la sécurité, et donc dans la lutte contre le spam et la contrefaçon. Le passage en https n’apparaît donc pas comme une nécessité SEO.
Parallèlement à ses considérations très techniques, on peut souligner le rôle des métadonnées sur la qualité technique d’un contenu. Elles sont utiles pour permettre à Google de repérer la nature et la structure des informations contenues dans vos pages, et ainsi obtenir des rich snippets. Elles sont pourtant encore peu employées. La liste des types de formats est disponible sur Schema.org (note : ils ne sont pas encore tous reconnus par Google).

 public seocampus 2015

crédit photo SEOcamp

2/ Linking post-Penguin

backlink de qualitéLes liens sont le système sanguin du web, et un indicateur central pour les moteurs de recherche pour déterminer l’autorité d’une page. Le filtre anti-spam Google Penguin a redistribué les cartes et a rendu toxiques de nombreuses pratiques.
Le linking est devenu une spécialité à part entière dans le SEO. L’achat de liens, les réseaux de sites sont par exemple toujours pratiquées, mais nécessitent une expérience solide et une grande discrétion.

« Quand je fais du linking, je ne dépasse pas
3% d’ancres optimisées ». Kévin Richard

On ne s’improvise pas « netlinker ». Trouver des bons liens nécessite de longues recherches, ainsi qu’un réseau de sites, ainsi qu’un réseau relationnel auprès d’autres SEO.
Pour éviter Penguin, il faut savoir évaluer la qualité de chaque lien, être exigeant et prudent. A titre d’exemple, Kévin Richard lors de sa conférence a spécifié que la plupart des linkers qu’il connaissait ne dépassaient pas 3% à 5% d’ancres optimisées.

 salle seocampus 2015

crédit photo Double Numérique

3/ Contenu et SEO

Plusieurs conférences sur le contenu étaient données lors de ce SEO Campus. Elles avaient l’avantage d’être présentées par des marketeurs et non des SEO. Il a donc été question d’inbound marketing et plus particulièrement de content marketing, ainsi que de contenu pour l’e-commerce.

Inbound marketing et content marketing

Un point commun dans ces conférences, le constat qu’une marque peut et doit devenir son propre média. C’est ainsi qu’elle pourra attirer, convaincre et convertir des visiteurs.

Répondre aux questions Vs. Attirer

Dans les discours proposés, on peut distinguer deux types de contenus.

Le premier répond aux questions que se posent les internautes. On vise alors l’attraction de visiteurs via les moteurs de recherche, grâce à un discours sémantiquement calibré pour se positionner sur les questions identifiées. Le style rédactionnel est alors plus rationnel, façon question-réponse.

 « Faire du SEO c’est jouer à Jeopardy.
Il faut trouver les questions que se posent les gens. »
Gabriel Dabi-Schwebel

Avantage de ce type de contenus, on cible les internautes avec une question et donc un besoin précis.

Le second type de contenu vise à capter l’attention. On diffuse des contenus ultra-attractifs, principalement par le canal des réseaux sociaux. La viralité est ici le moteur d’acquisition d’audience. Ce type de contenus cherche prioritairement une réaction émotionnelle. On soignera donc particulièrement les titres et les visuels.
Ce type de contenu remplit des objectifs de « branding ». La finalité est la reconnaissance de la marque et de ses valeurs, la création d’un lien affectif.

Proposez des contenus à forte valeur ajoutée

Dans tous les cas, la clé du succès d’un contenu est sa forte valeur ajoutée. Autrement dit, ne proposez pas des contenus commerciaux, qui intéressent peu. Préférez des contenus informatifs ou émotionnels.

Contenu & ecommerce :

Sémantique vs story telling

Là encore deux tendances s’opposent pour la présentation d’une offre produit : l’utilité contre le désir.

Lorsque la marque est essentielle dans l’intention d’achat (parce qu’elle est gage de qualités et de valeurs), le story telling doit dominer. Dans ce cas, le contenu s’intéresse moins à la sémantique pour le SEO qu’à créer un univers, à véhiculer l’identité et les valeurs de la marque.

« Un bon contenu en e-commerce, c’est l’équivalent
d’un bon vendeur. » Eve Demange

En revanche, lorsque les qualités du produit sont le moteur essentiel de l’achat, alors le contenu doit s’attacher à utiliser une sémantique axée SEO. Les termes utilisés sont ceux définis par les objectifs de référencement.

check-list pour fiche produit e-commerce

Ergonomie éditoriale

Le rédacteur d’un catalogue de produits devra en outre s’atteler à structurer le contenu pour le rendre convainquant, et également s’assurer de sa lisibilité.

Dans cette optique, il devra pour chaque produit placer le message essentiel en premier. L’accroche de la fiche produit doit énoncer la promesse et bénéfice client. Elle permet au prospect de se projeter dans l’utilisation du produit.
A noter également que corriger une faute d’orthographe permettrait de doubler les ventes d’une page.

 

Les slide des conférences

Voici la liste des slides de conférences publiés par leurs auteurs à ce jour.

 

compte rendu Seo Campus 2014

Même s’il est né de l’ingéniosité de quelques pionniers autodidactes, le SEO est une composante du marketing. Le référencement collabore de plus en plus à l’écosystème webmarketing.
L’ouverture vers d’autres disciplines dans les sujets de conférence du SEO Camp’us va dans ce sens. Nous avons dégagé 3 tendances fortes pour le SEO dans les conférences présentées.

Pour lire notre compte-rendu des conférences,
lisez SEO Camp’us 2014 : Les 6 grands thèmes des conférences.

Tendance 1
Le contenu, bien plus qu’un support à mots-clés

Le contenu du type « présentation de l’entreprise et des produits » est inefficace pour sensibiliser les prospects et leur faire choisir vos produits et services. Même un bon SEO ne changera rien à l’affaire. Aujourd’hui, il est difficile de réussir en ligne sans un contenu remarquable.

Désormais, le contenu d’un site web doit s’inscrire dans une logique de processus « sensibilisation > choix » de l’internaute. Ce sont donc de véritables démarches de content marketing qui sont mises en place par les entreprises. Le SEO et sa palette de données alimentent cette réflexion sur les contenus. Et bien sûr, le référencement capte des prospect pour « entonnoir » de contenus.
Vu sous l’angle SEO, la synergie est aussi évidente : Le SEO capte les visiteurs. Et en retour, un contenu séduisant renforce le SEO par sa popularité. 

Tendances SEO 2014

Table ronde SEO – photo Hasni Khabeb

Tendance 2
Local, mobile… La recherche se contextualise

Google connait de mieux en mieux chaque internaute. Grace à cette connaissance,  il affine la pertinence de ses réponses. La localisation, l’agenda, les contacts, le terminal utilisé permettent même à Google Now de fournir des « réponses » sans que l’utilisateur ait besoin de faire des recherches.  C’est encore embryonnaire, mais cela affiche les ambitions de Google.
Grâce à la connaissance du contexte de recherche, et grâce à Hummingbird, l’intention de recherche est mieux traitée par Google.

Pour le SEO, cette évolution est à la fois une contrainte et une opportunité. Une contrainte car il faut multiplier les efforts : élargir le champ lexical, utiliser les balisages sémantiques, être présent sur les différents médias et services Google. C’est un peu comme si pour chaque mots-clés (pas tous en réalité), il existait plusieurs classements. Mais c’est surtout une nouvelle opportunité de distancer ses concurrents.

Tendances SEO 2014 - Google Glasses

Tai Phan et Kaddiern Sauvage testent les Google Glass de Synodiance – photo Hasni Khabeb

Tendance 3
Les synergies du Social et du SEO

Après quelques tâtonnements, l’apport des réseaux sociaux au SEO commence à se dessiner.
L’essence des réseaux sociaux pour les entreprises est de travailler la marque; là ou le search se concentre sur le besoin exprimé. Google+ est un cas à part parmi les réseaux sociaux, puisqu’on peut en tirer quelques bénéfices directs pour le positionnement.

Mais plus largement, le branding que permettent les réseaux sociaux contribue à populariser votre marque. Ils valident votre notoriété et augmentent votre CTR, ainsi que les entrées sur vos « mots-clés marque ».
Par ailleurs, les conversations avec la communauté sont une mine d’or pour détecter les contenus pertinents. Bonus, vos contenus populaires sur les réseaux sociaux ont toutes les chances de se voir bonifiés par des backlinks sur le web.

Et vous, que pensez-vous de ces tendances ?

Yooda, sponsor du SEO Camp'usJeudi et vendredi dernier se tenait l’édition 2014 du SEO Campus. Cet événement porté par l’association SEO Camp a su s’imposer comme l’événement majeur du SEO français. Cette année, près de 400 auditeurs sont venus participer aux 43 conférences et tables rondes. Comme chaque année, Yooda soutien pleinement l’événement.

Laissez-vous guider dans le foisonnement d’idées des conférences. Nous vous proposons un résumé des conférences regroupées en 6 grands thèmes.

1- Content is king…

La vocation du search est d’apporter une réponse au moment précis ou l’internaute est en recherche. Le SEO est donc le révélateur essentiel de votre stratégie de contenu, que sa mission soit de sensibiliser ou de proposer votre solution. Dans cette axe, plusieurs conférences étaient proposées :

« Content marketing / rédaction web et SEO »

Par Olivier de Ségonzac (Résonéo)

La stratégie éditoriale est au coeur du content-marketing. Le point de départ de la démarche est de définir ses objectifs, ainsi que les contenus et relais efficaces. Le reste, c’est du benchmarking, de la créativité et du bon sens. :).

 

« Génération de textes automatique vs content spinning vs rédacteurs : quelle est la meilleure solution pour le SEO ? »

Par Claude de Loupy (Syllabs)

Un mauvais rédacteur peut faire du moins bon travail qu’un logiciel de rédaction automatique. C’est ce qu’affirme Claude de Loupy. Sur des volumes de plus de 2000 textes, la solution logicielle pourrait bien être plus performante et plus économique.

(slides non-publiés à ce jour)

2- … and user is god !

Intention de recherche, comportement de l’internaute-consommateur et ergonomie sont désormais des thèmes fréquents dans les conférences du SEO Camp’us. Sur ce sujet, plusieurs conférences se sont distinguées :

« Hummingbird, le point de vue d’un linguiste »

par Anthony Sigogne et Sébastien Monnier (agence Woptimo)

En reliant les termes d’une recherche à des concepts, Google est capable de panacher ses réponses en fonction des intentions de recherches probables de l’internaute. Pour le référenceur, cela implique d’élargir le champ lexical de son optimisation et d’utiliser les micro-datas.

 « Micro data, rich snippets, schema org »

par Yann Sauvageon

Les micro-data permettent de déclarer la nature de l’information et ses différentes composantes. Elles permettent aux moteurs d’améliorer la compréhension du contenu et de fournir des résultats enrichis (rich snippets). Pour le référenceur, c’est une opportunité d’améliorer son CTR. Il ne faut cependant pas négliger la menace de voir ses contenus directement proposés dans la page de Google.

 

« Optimisez vos sites et vos pages d’atterrissage grâce à l’A/B Testing »

par Anthony Brebion

L’A/B testing permet d’améliorer la conversion en testant différentes configurations de vos pages. C’est une discipline transversale, à la croisée du SEO, de l’ergonomie, du marketing et en prolongement du web analytics. L’A/B testing est centré sur l’amélioration du processus d’acquisition. Il permet de valider les hypothèses d’amélioration.

(slides non-publiés à ce jour)

3- Et les backlinks ?

Les backlinks restent l’arme maître sur les thématiques concurrentielles. Bien sûr, Google Pinguin est venu changer la donne.  Deux tables rondes étaient d’ailleurs organisée sur ce thème. Plusieurs conférences exploraient également la question.

« 10 stratégies de netlinking à tester en 2014 »

Par Olivier Andrieu (Abondance)

Pour Olivier Andrieu, un contenu remarquable est le levier principal pour obtenir des backlinks naturels. Mais pour cela, il ne faut pas hésiter à réclamer les liens.

« SEO et journalisme : l’huile et le feu, ou alliés indéfectibles ? »

par Nicolas Robineau

Les référenceurs et les grands médias peuvent trouver des opérations gagnant-gagnant bien au delà des relations presse. Cela demande un engagement fort, mais le gain peut-être très conséquent. Par ailleurs, beaucoup de ces médias offrent aux lecteurs des espaces d’expression. Le référenceur pourra tirer un grand avantage à publier des contenus sous l’estampille de ces grands médias.

4- Contextual search : Mobile, local et push

L’évolution de Google l’amène à considérer plus finement l’intention de recherche de l’internaute selon son contexte. Parmi les tendances fortes, on retrouve la localisation, le mobile et même le prédictive search où l’on « pousse » des informations vers l’utilisateur sans qu’il ait besoin de chercher.

« Créer des sites web mobiles « search friendly » : les recommandations de Google »

par Zineb Ait Bahajji (Google)

Selon Matt Cutts, la recherche mobile (tablettes et téléphones) pourrait dépasser la recherche sur desktop cette année ! Adapter son site à la navigation mobile est une nécessité. Le choix entre version mobile (site dédié), dynamic serving (même site, mais contenu adapté au device) ou responsive design (design adaptatif) est question complexe, qui dépend de l’existant. Les 3 méthodes sont supportées par Google.

Dans l’idéal, le responsive design semble présenter plus d’avantages. Je vous renvoie aux recommandations officielles de Google.(slides non-publiés à ce jour)

« Référencement local »

par Aleyda Solis

Google identifie que certaines recherches attendent des résultats de proximité. Pour les SEO d’activités locales, cette dimension locale est une opportunité. Elle permet de positionner des entreprises locales dans Google avec une concurrence moindre.

 

« Google Now : obtenir des informations sans chercher »

Par Laurent Bourrelly

Google Now est une fonctionnalité d’Android qui pousse des informations vers l’utilisateur, en fonction de sa localisation, de son agenda, des ses recherches ou conversations récentes. C’est en quelque sorte de la recherche prédictive.

(slides non-publiés à ce jour)

5- Social et SEO

Les relations entre Social et SEO peinent à se dessiner. Pourtant, si on regarde ces deux canaux avec un oeil marketing plus global, on peut identifier comment ces deux stratégies vont collaborer. Branding et conversation avec la communauté ont du sens en SEO.

« Exploiter efficacement les possibilités de Google+ »

par Mathieu Tournade (Yakamama)

Les incitations pour utiliser Google+ sont nombreuses. Ce sont des fonctionnalités utiles aux professionnels, mais également des bonus de visibilité.

« Optimiser sa page Facebook pour le Graph Search »

par Franck Rocca

L’impact SEO du Graph Search  Facebook est encore un peu obscur. Il n’apparaissait qu’en filigrane dans cette conférence qui se concentrait sur les bonnes pratiques éditoriales. Pour qu’une stratégie d’acquisition Facebook réussisse, il faut considérer Facebook comme un canal de publication. Définir une stratégie éditoriale et lui allouer des moyens rédactionnels est nécessaire. Facebook permet facilement l’interaction. Profitez-en pour interroger votre cible sur ses centres d’intérêts. Le Search Graph (disponible en anglais) propose des fonctionnalités puissantes pour identifier les centres d’intérêts d’une population.
(slides non-publiés à ce jour)

6- La profession à l’âge de la maturité

Plusieurs conférences portaient cette année sur l’exercice de la profession de référenceur.

« Rentabiliser une agence de référencement »

Raphaël Richard (CVFM-Neodia)
Fort de sa très longue expérience, Raphaël Richard a mis en avant les bonnes pratiques pour faire prospérer son agence SEO. Tout d’abord, choisir un format de prestation et s’y tenir est son premier conseil. Les prestation « high level » et la croissance à tous prix ne sont pas nécessairement les voies les plus pérennes.
Ensuite, la maîtrise des coûts et le pilotage par des tableaux de bords est essentielle.
Enfin, la fidélisation des clients, bien que parfois difficile, apporte la stabilité nécessaire.
(slides non-publiés à ce jour)

« Les missions SEO : celles qui plantent, celles qui réussissent »

par Laurent Peyrat
Sujet original qui corrèle psychologie du référenceur prestataire, l’ambition du client et le niveau de concurrence pour identifier les chances de succès d’une mission SEO.

« Enquête : Les référenceurs en France en 2014 »

par Céline Simon, Claure Ruffin et Jean-Claude Domenget

Résultats d’une enquête auprès des référenceurs français qui permet de dresser un panorama de leur parcours, de l’emploi, des salaires des référenceurs.

 

Des rencontres, plein de rencontres !

Nous le répétons souvent, mais c’est un vrai plaisir de travailler dans la communauté SEO. Les échanges y sont nécessaires, certes. Mais ils sont surtout conviviaux et respirent la vitalité. Le SEO Camp’us est le temps fort de cette convivialité. Voici quelques photos de nos rencontres.

Vous trouverez d’autres photos sur l’album officiel réalisé par Hasni Khabeb.

 

Rendez-vous demain pour une synthèse des tendances exprimées lors des conférences.