Chaque semaine, retrouvez la sélection des meilleurs articles SEO & Webmarketing.
 

Twitter Analytics ajoute les données démographiques de votre audience

L’outil statistique de votre compte Twitter s’est enrichi de données démographiques & centres d’intérêt sur votre audience.
Lire l’article

Quelle rentabilité pour les sites e-commerce ?

Un sondage réalisé par TNS Sofres montre une réalité bien différente sur le rentabilité entre les leaders de leur marché et les petits sites e-commerce.
Lire l’article

Matt Cutts remplacé à la tête de la spam team

Google a procédé officiellement au remplacement de Matt Cutts à la tête de l’équipe « web spam ».
Lire l’article

Une nouvelle équipe pour SEO Camp

L’association SEO Camp a élu son nouveau bureau et son nouveau président.
Lire l’article

Amazon normalise sa situation fiscale

Sous la pression de l’Union Européenne, Amazon est en train de créer des filiales pour chaque pays. Cette localisation de l’activité permettra de savoir quels profits réalise Amazon en France, et éventuellement de les taxer.
Lire l’article

Liste des choses que vous devez faire pour vos visiteurs, pas pour Google

Google n’est pas le destinataire utltime de votre site web. 
Lire l’article

Vous vous trompez sur la nature du SEO

Un peu sur le même thème que l’article précédent, une contribution personnelle.
Lire l’article

 

Voilà, c’est tout pour cette semaine, et c’est déjà pas mal !

Google Penguin est le filtre anti-spam du moteur de recherche Google qui s’intéresse au spam de liens. Depuis 2012, il est le cauchemar des référenceurs, tant il sanctionne des pratiques couramment admises par le passé. Ainsi, les référenceurs doivent, non-seulement doser au plus juste leur linking, mais aussi nettoyer l’héritage des années passées. Pire, Penguin rend possible le negative SEO, et impose donc une surveillance constante de ses backlinks.
Alors, comment analyser le risque de pénalité Penguin de son site ?

 

Comment analyser le risque de pénalité Penguin ?

De manière générale, Penguin sanctionne les liens non-naturels. Toute la question est de savoir ce que Google considère comme un lien non-naturel.

L’abus d’ancres optimisées

Penguin cible principalement l’abus d’ancres optimisées. Par ancre optimisée, on entend que le texte qui sert de support au lien est constitué de mots-clés de recherche. Et qu’il est donc susceptible d’améliorer artificiellement le positionnement du site sur ce mot-clé. Un lien avec une ancre optimisée peut-être tout à fait naturel. L’abus peut se manifester par l’apparition de cette ancre optimisée sur de nombreux sites, ou par la répétition de cette ancre optimisée sur toutes les pages d’un site (lien dit « sitewide »).

 

1/ Repérer les liens sitewide optimisés

Pour repérer les liens sitewide optimisés, je vais utiliser le module d’analyse des backlinks de SEEURANK (essai gratuit, tout ça…) parce qu’il fait tout le travail.

Dans le module Popularité, allez sur l’onglet analyse des liens, cliquez dans la colonne « Ancres » de votre site pour en faire apparaître la liste. Classez ensuite le tableau par nombre de backlinks. Vous faites ainsi apparaître les ancres les plus utilisées dans les liens vers votre site.

 Google Pinguin - analyser liens spammys sitewide

L’exemple ci-dessus fait apparaître parmi les ancres les plus utilisées, 4 ancres optimisées provenant de quelques sites seulement.
On a donc la combinaison « ancre optimisée + lien sitewide » qui est le signal de partenariats risqués. Si le lien se justifie éditorialement (thématiques connexes), il est alors préférable de demander au partenaire la désoptimisation du lien. Si le lien n’a pas vraiment de justification éditoriale, il faut alors demander sa suppression.

 

2/ Repérer les ancres optimisées fréquentes

Au-delà du nombre de liens utilisant la même ancre, on peut repérer une sur-optimisation lorsqu’une ancre optimisée est utilisée sur beaucoup de domaines référents différents.
Encore une fois, SEEURANK nous donne immédiatement l’information puisqu’il suffit de trier le tableau précédent par la colonne « Sites liants ».

Google Pingouin - Repérer l'abus d'ancres optimisées

Dans l’exemple ci-dessus, on remarque qu’une ancre optimisée est utilisée à l’identique par 12 sites référents, ce qui peut sembler suspect.
Il faut alors étudier un à un ces liens (on obtient la liste détaillée en cliquant sur la ligne). Ces liens devront sans doute être désoptimisés. En effet, dans tous les cas où l’usage d’une ancre optimisée n’est pas justifiée éditorialement, l’ancre devra être modifiée au profit de la marque ou de l’URL.

 

3/ Surveiller le negative SEO

Comme je le disais en préambule, Penguin occasionne des dommages collatéraux. Il permet de nuire à un site assez facilement à l’aide de liens spammy.

SEEURANK permet d’identifier facilement les nouveaux backlinks. Cela permet évidemment de suivre ses efforts de linking, mais également de détecter le plus tôt possible toute tentative de negative SEO.

Google Pingouin - éviter le negative SEOAvec cet autre exemple, on peut voir apparaître de nouveaux liens en provenance d’un réseau d’annuaires en sous-domaine (près de 100). Ces annuaires clonés sont de très mauvaise qualité et sont à coup sûr un signal très spammy envoyé à Google. Dans ce cas, vous n’avez d’autre choix que de les faire supprimer au plus vite ou d’utiliser l’outil de désaveu de liens de Google. Cherchez également l’apparition de sites étrangers. Le negative SEO utilise beaucoup de spam de blogs et forums sans grande distinction de langue.

 En surveillant ces 3 points, vous pourrez vous préserver de Google Penguin. A vous de jouer !

Vérifiez votre risque Pinguin avec SEEURANK ! 
essai gratuit sans engagement

 

 

Tweet Buzzea Matt CuttsFin janvier, dans un tweet assassin Matt Cutts indiquait mener une action contre le « réseau de liens » français Buzzea. Le tort de ce réseau, mettant en relations blogueurs et marques, était de ne pas imposer le nofollow. Pire les articles contenaient un lien vers le site Buzzea sur l’ancre article spons0risé

La chasse de Google se poursuit, avec d’autres réseaux dans le monde. Ces dernières semaines ont aussi été agitées suite à un vif débat sur les articles invités (guest blogging). Google était allé jusqu’à pénaliser un blog SEO pour 1 article hors-thématique.
Si Google semble nuancer son approche du guest blogging, la volonté de sanctionner les articles de complaisance avec backlinks est bien réelle.

Sanction symbolique ou réelle ?

Le 28 janvier 2014, Matt Cutts annonçait la sanction du réseau Buzzea. Immédiatement, le Pagerank du site tombait à zéro dans la toolbar. Des réactions sur les réseaux sociaux montraient que des blogs du réseau avaient également perdu leur petite barre verte.

La lutte anti-spam de Google utilise beaucoup d’effets de communication. Faire un exemple public de Buzzea et baisser le Pagerank de la toolbar procède de cette stratégie. Mais au-delà de l’effet de communication recherché, Google sanctionne-t-il réellement ? Autrement dit :
Les sites du réseau, acheteurs et vendeurs, ont-ils vu leur visibilité dans Google baisser ?
Ce sera l’objectif de notre étude.

Méthodologie de l’étude

L’échantillon

Grace au schéma de lien retour utilisé par Buzzea (et qui a causé sa perte), nous avons pu identifier facilement 281 sites vendeurs. Puis, par une analyse manuelle, nous avons pu remonter jusqu’à 34 sites acheteurs.

L’objectif étant d’évaluer l’évolution de la visibilité, nous avons dû écarter 79 blogs. Leur faible positionnement sur les moteurs de recherche ne permettait pas de considérer leur visibilité (et donc son évolution) comme statistiquement significative.

Big data power !

Pour évaluer la visibilité de chacun des sites, nous avons utilisé l’indicateur « Trafic SEO » de SEO Benchmark. Cet indicateur à l’avantage de tenir compte à la fois du nombre de positions et de leur qualité (classement).

Visibilité des sites internet

Pour mesurer l’évolution de cette visibilité, nous avons relevé les valeurs Trafic SEO sur plus de 4 mois, répartis avant et après le tweet (soit du 18/11/2013 au 31/03/2014).

Notez : Pour éviter un effet de sur-pondération des sites de l’échantillon ayant le plus gros score, le score de chaque site a été ramené à un indice base 100 pour le score du 18/11/2013

Résultat 1 :
Vendeurs et acheteurs ont perdu de la visibilité

Pénalité GoogleLe constat est sans appel. Sur la période analysée, les sites qui ont acheté ou vendu des articles/liens via la plateforme Buzzea ont perdu de la visibilité sur Google.
En moyenne, les sites vendeurs ont perdu 18% de visibilité sur Google.fr, et les acheteurs ont perdu 20%.

La baisse est bien répartie sur l’ensemble des sites. Les résultats sont d’ailleurs très proches que l’on utilise une moyenne arithmétique ou géométrique.

Résultat 2 :
La perte a commencé avant l’annonce de sanction

Comme vous pouvez le constater sur les courbes ci-dessous, la baisse de visibilité sur Google.fr a commencé bien avant l’annonce de la sanction.

Perte de référencement Buzzea

Comment l’interpréter ?

Je vois deux interprétations possibles aux fait que les sites aient enregistré une baisse de visibilité significative avant la sanction.

Première possibilité, Google a sanctionné avant de communiquer. Il s’assure ainsi d’attraper tout le monde. La sanction devenant explicite par une baisse artificielle du PR toolbar et le tweet de Matt Cutts.

Deuxième possibilité, le réseau a d’abord été repéré et traité par un filtre algorithmique. Et c’est seulement ensuite qu’il a été traité par la Search Quality Team pour une intervention manuelle.

 

Chaque semaine, retrouvez la sélection des meilleurs articles SEO et les actualités qui comptent dans le monde du Search et du Webmarketing.

 

> Adwords propose de comparer votre perf SEO & SEA

Google propose un nouvel outil dans Adwords pour convaincre les annonceurs d’utiliser ensemble SEO & SEA.
Lire l’article

> 7 vidéos de Matt Cutts sur le spam & les pénalités traduites en français

Matt Cutts à publié dernièrement une série de vidéos expliquant aux webmasters comment éviter ou nettoyer le spam.
Lire l’article

> De quoi parler sur le blog de son site eCommerce ?

L’article propose une ligne éditoriale efficace pour les blogs adossés à un site e-commerce.
Lire l’article

> Netlinking : Prendre un bon départ

Comment lancer le netlinking d’un nouveau site.
Lire l’article

> Google Keyword Tool, c’est fini

Pour obtenir des listes de mots-clés, il faudra désormais posséder un compte Adwords et se contenter du nouvel outil… ou bien utiliser les SeeUrank Webtools 😉
Lire l’article

 > SEO orienté Conversion

Etude de cas qui montre comment amélioration du taux de conversion et SEO vont dans le même sens.
Lire l’article

> Polémique autour de Trip Advisor

Le site Tendance Hotellerie signe une critique fleuve du site d’intermédiation incontournable qu’est devenu Trip Advisor… critique qui n’est pas sans rappeler celles concernant Google. N’hésitez pas à lire les commentaires souvent bien pensés.
Lire l’article

 > E-Commerce Comment lutter contre l’abandon de panier ?

Une fois n’est pas coutume, voici une infographie hyper-pertinente sur les leviers d’amélioration de la conversion du panier d’achat.
Lire l’article

 

 

Voilà, c’est tout pour cette semaine, et c’est déjà pas mal !

Chaque semaine, retrouvez la sélection des meilleurs articles SEO et les actualités qui comptent dans le monde du Search et du Webmarketing.

> Réservation d’hôtels et de vols, quels sites font le plus de trafic ?

Une étude de Kantar Média permet d’identifier quels sont les sites qui attirent le plus de trafic sur la thématique hôtels & vols.
Lire l’article

> The definitive guide to link building (EN)

Un gros travail de compilation d’articles consacrés aux bonnes pratiques de link building.
Lire l’article

> L’inbound marketing en Europe & aux USA

On aurait tendance à croire que l’inbound marketing (rattrapage : c’est l’approche marketing et communication qui vise à attirer le client plus qu’à le prospecter) est plus développé aux USA qu’en Europe. Une étude comparative fait le point
Lire l’article

 > Test des « tendances sponsorisées » sur Twitter

Twitter permet désormais aux annonceurs de mettre en avant un tag dans les tendances sponsorisées. Romain santiago a testé une campagne et nous livre son avis et ses conseils
Lire l’article

> Parts de marché des moteurs de recherche aux USA

comScore nous livre sa dernière étude sur les parts de marchés des moteurs de recherche aux USA.
Lire l’article

> Link spam, comment réagir quand son site a été manuellement sanctionné par Google

Si vous avez reçu une alerte dans Google Webmaster Tools pour « link spam », vous vous demandez surement ? Comment évaluer la qualité de ses backlinks ? Quand suis-je prêt à demander un ré-examen à Google ? Le blog de Webmaster Central Google a publié un guide qui répond partiellement à ces questions.
Lire l’article

 > Yooda, sponsor du Visibilité Live Camp 2013

Les inscriptions pour conférences virtuelles du Visibilité Live Camp 2013 sur le thème du SEO sont ouvertes.
En savoir plus

> interview Cédric Marguery, consultant Digital Marketing en agence

Coup de projecteur sur Cédric Marguery, consultant en digital marketing dans la plus grosse agence web de Rhône-Alpes.
Lire l’interview

Voilà, c’est tout pour cette semaine, et c’est déjà pas mal !