Chiffres du marketing vidéo

Tous les mois, plus de 1,8 milliard de  vidéos sont vues sur Youtube rien qu’en France (source Médiamétrie). La vidéo  est devenue un média majeur du web. Cette audience, ses qualités de viralité et son impact en ont fait un outil privilégié du webmarketing.

Optimiser le SEO de ses vidéos Youtube ?

Notre objectif est ici d’identifier les bonnes pratiques dans l’optimisation des vidéos pour le référencement dans Google.fr et dans le moteur de recherche Youtube.
Nous allons donc déterminer quels sont les éléments pris en compte par Google et par Youtube pour le référencement d’une vidéo dans leurs moteurs de recherches.

Méthodologie du test

Nous avons testé quels éléments, parmi la liste suivante, étaient indexés par les 2 moteurs de recherche :

Lorsque la vidéo est incluse dans une page HTML :

Déroulement du test

Nous avons créé 3 chaines et 3 vidéos que nous avons uploadées sur Youtube. Les différents éléments à tester ont été renseignés avec des mots inventés, qui ne renvoyaient aucun résultat sur Google.fr.
Nous avons également créé trois pages sur un site tiers pour intégrer chaque vidéo. Là encore, les éléments testés ont été remplis avec des mots fictifs.

Nous avons ensuite laissé Google indexer le tout et vérifié les résultats des moteurs Google.fr et Youtube pour chacun des mots inventés.

Les résultats du test !

Les résultats sont identiques pour les 3 vidéos testées.
Le tableau ci-dessous détaille les éléments qui ont été indexés par les deux moteurs de recherche.Optimiser SEO vidéo Youtube

Beaucoup d’éléments ne sont pas indexés, par aucun des moteurs. Par exemple, je m’attendais à ce que les tags et les sous-titres soient indexés. Mais ce n’est pas le cas.

Les moteurs de recherches indexent les mêmes éléments, à l’exception des ancres de lien, qui ne sont prises en compte que par Google.fr.

Conclusion pour l’optimisation SEO de vos vidéos

Le test montre que les éléments qui déterminent sur quels mots-clés votre vidéo pourra être positionnée sont assez peu nombreux. Il faudra donc les optimiser avec soin.

Toutefois, il est intéressant de distinguer deux types de facteurs de positionnement vidéo :

1/ Les facteurs « in page » :
Ils déterminent en premier lieu le champ lexical du média. Il s’agit du nom de la chaine, du titre et de la description de la vidéo. Ce sont des éléments statiques, déterminés à la publication de la vidéo (certes modifiables).

2/ Les facteurs de popularité :
Ils influencent positionnement dans les résultats de recherche. De manière classique, il s’agit des liens pour Google.fr. Mais on peut imaginer que le nombre de vues, le rythme de visionnage (nombre de vues par jour), et les partages sociaux sont déterminants pour un classement dans le moteur Youtube, voire même dans Google.fr. Ce sont des leviers de positionnement « scalables ».

Ce test ne mesure pas leur impact. Pour l’analyser il faudra réaliser une étude de corrélation à grande échelle.

A vos vidéos !

Voici une série de tests SEO sur les liens sur les images qui devrait intéresser les e-commerçants pour l’optimisation de leur linking interne. Nous avons en effet testé de nombreuses combinaisons rencontrées avec des liens sur une image. Certains résultats sont étonnants !
Ces tests poursuivent la série de tests SEO sur l’optimisation du linking interne pour Google ( « Linking interne, l’erreur classique du lien double » et « Lien en menu vs. lien dans le texte« ).

Quels tests avons-nous réalisé ?

Voici la série de tests menés sur la notion d’ancres de liens sous forme d’image :

  1. L’attribut ALT est-il pris comme ancre de lien ?
  2. L’attribut ALT est-il pris comme ancre si un autre lien texte précède/suit ?
  3. Avec deux liens sur deux images, les deux liens sont-ils utilisés par Google ?
  4. Si une même ancre contient une image ET du texte, qu’est-ce qui est pris comme ancre ?

Tous les tests sont réalisés sur Google.

1- L’attribut ALT d’une image est-il une ancre de lien valide ?

Commençons par le début. Vérifions si lorsqu’un lien est fait sur une image, l’attribut ALT de l’image est utilisé par Google comme ancre de lien.

 Le test

On met sur une page indexée par Google (ici appelée « Page d’Origine ») une image, avec un attribut ALT. Cet attribut ALT contient un mot inventé qui au départ renvoie « 0 résultats » sur Google.fr.
Sur cette image, on fait un lien vers une page B (qu’on appellera par commodité « Barnabé »).

Prise en compte lien ALT image

Résultats du test

Pour vérifier le test, on vérifie dans Google si la page B, destination du lien, est listée sur la requête « motcléinventé ». La vérification se fait en mode « Navigation privée ».

Sans trop de surprise, la page « B » est bien listée par Google.
On peut affirmer que l’attribut ALT est utilisé comme ancre de lien par Google.

2- L’attribut ALT est-il pris comme ancre si un autre lien texte précède/suit ?

Test SEO : Lien image ou texte ?Il est fréquent sur des sites e-commerce de trouver 2 liens vers une même page. L’un sur un texte, l’autre sur une image.

Optimiser ces liens nécessite de savoir comment Google traite cette succession de liens posés sur des supports différents.

Test A : Lien texte avant le lien image

Test SEO : Lien texte avant lien imageOn met sur une page indexée par Google (ici appelée « Page d’Origine ») une image, avec un attribut ALT. Cet attribut ALT contient un mot inventé qui au départ renvoie « 0 résultats » sur Google.fr. Sur cette image, on fait un lien vers une page B (qu’on appellera par commodité « Barnabé »).
On ajoute AVANT ce lien un lien texte qui renvoie vers la même page B. L’ancre du lien est un autre mot inventé.

Test SEO : lien texte avant lien image

Résultats du test A

Pour vérifier le test, on vérifie dans Google si la page B, destination du lien, est listée sur l’un et l’autre des mots-clés inventés pour le test. La vérification se fait en mode « Navigation privée ».

La page « B » est positionnée sur les DEUX mots-clés !
Cela signifie que dans le cas où les liens ne sont sur des médias différents (texte et image), les deux vont être considérés par Google comme une ancre de lien.

 Résultat complémentaire :
Sur le 1er lien (texte), la page de destination est première (devant la page liante).

Sur le 2ème lien (image), la page de destination est deuxième (derrière la page liante).
Est-ce l’effet de l’ordre des liens ou est-ce le ALT qui est d’un poids moindre ?

Test B : Lien image avant lien texte

Test : lien image avant texteMême test que précédemment, mais on inverse les deux liens. Le lien image passe en 1ère position, le lien texte ensuite.

Test SEO : lien image avant lien texte

Résultats du test B

Pour vérifier le test, on vérifie dans Google si la page B, destination du lien, est listée sur l’un et l’autre des mots-clés inventés pour le test. La vérification se fait en mode « Navigation privée ».

La page « B » est également positionnée sur les DEUX mots-clés.
Peu importe l’ordre de ces deux liens, les deux sont utilisés par Google et les deux ancres peuvent être optimisées !

Résultat complémentaire :
Sur le 1er lien (image), la page de destination est deuxième (derrière la page liante).

Sur le 2ème lien (texte), la page de destination est également deuxième (derrière la page liante) !
Ce deuxième résultat est intéressant, mais sujet à caution. La popularité originelle des deux pages impliquées pourrait peser… Ce n’est pas mesurable, mais à mon sens, c’est peu probable avec les 2 pages utilisées.

Cela pourrait donner un double enseignement :
1-       Même si les deux liens sont pris en compte, le 1er lien à plus de valeur
2-       L’attribut ALT d’une image est une ancre de poids moindre qu’une ancre texte

3- Deux liens sur deux images, les deux liens sont-ils utilisés par Google ?

Nous avions montré en novembre que seul le 1er lien compte. Ce test avait été fait sur la base de liens textes.  Le test précédent nous démontre que Google a pensé aux sites ecommerce. Lorsque deux liens vers une même page se suivent, l’un sur une image, l’autre sur un texte, les deux ancres comptent.
Ce cumul des ancres est-il une spécificité des liens sur les images ? Ou est-ce dû au fait que les liens soient sur des médias différents (texte/image) ?
Pour le savoir, nous avons testé deux liens successifs sur 2 images.

Le test

On met sur une page indexée par Google (ici appelée « Page d’Origine ») deux images, avec un attribut ALT. Chacun de ces attributs ALT contient un mot inventé différent, qui au départ renvoie « 0 résultats » sur Google.fr.
Sur chaque image, on fait un lien vers la page B (la désormais célèbre page « Barnabé »).

Test : 2 liens sur 2 images

Résultats du test

Pour vérifier le test, on vérifie dans Google si la page B, destination du lien, est listée sur l’un et l’autre des mots-clés inventés. La vérification se fait en mode « Navigation privée ».

 La page « B » n’est présente sur Google que sur l’ancre du 1er lien. Elle est absente pour l’ancre du 2ème lien.
La prise en compte de deux liens vers une même page n’est donc pas liée au média image, mais à la mixité des médias utilisés (texte/image).

Désolé, il ne sera pas possible de faire du « anchor stuffing » grâce aux images. 🙂

4- Si une même ancre contient une image ET du texte, qu’est-ce qui est pris comme ancre ?

test SEO linking interneDans les tests précédents, nous avons testé ce qui se passe avec deux liens différents. Mais il est tout à fait possible d’obtenir le même résultat visuel avec un seul lien. L’ancre du lien contient alors une image ET un texte.

Le test

On met sur une page indexée par Google (ici appelée « Page d’Origine ») une image avec un attribut ALT, suivie d’un mot-clé inventé. L’attribut ALT contient également un mot inventé, différent. Aucun des deux ne renvoie de résultat sur Google.fr.

On crée un lien qui dont l’ancre englobe l’image et le texte. Le lien pointe vers la page B (qui en a marre qu’on la moque parce qu’elle s’appelle « Barnabé »).

Le test a été réalisé en double, en inversant l’ordre des liens. D’abord l’image, puis le texte. Mais également, le texte et ensuite l’image.

Résultats du test

Pour vérifier le test, on vérifie dans Google si la page B, destination du lien, est listée sur l’un et l’autre des mots-clés inventés. La vérification se fait en mode « Navigation privée ».

La page « B » n’est listée que sur l’ancre textuelle. L’attribut ALT n’a pas été reconnu par Google comme ancre du lien quel que soit le sens de présentation des médias (texte/image ou image/texte).
A noter que dans les deux cas testés, la page liée arrive après la page d’origine du lien. Cela va à contre sens des tests précédents, comme si le lien avait moins de poids.

Voilà, cette série de tests est achevée.
On se retrouve prochainement sur ce blog pour une traduction de ces tests en bonnes pratiques SEO.

Dans l’optique de dégager des bonnes pratiques pour l’optimisation du linking interne; nous avons vérifié lors du précédent article sur les liens en double que, sur une page qui contient 2 liens vers une autre, c’est l’ancre du 1er lien qu’il faut optimiser.

La question s’est alors posée de savoir si ce comportement de Google était identique lorsque l’un des liens est dans le menu et l’autre dans le corps de texte. En effet, les possibilités d’optimisation des ancres de liens dans les menus sont limitées.
En d’autres termes : Peut-on compenser un lien en menu non optimisé avec un lien optimisé dans le corps de la page ?

Le test : Comment réagi Google ?

On met sur une page indexée par Google (ici appelée « Page d’Origine ») deux liens pointant vers la même page A (qu’on appellera par commodité « Adrienne »). Le 1er lien (par ordre d’apparition dans le code HTML) est le lien du menu. Ce lien en menu est donc présent sur toutes les pages du site. Le lien dans le corps de page n’est lui présent que sur 1 seule page (la page d’accueil du site).

Test SEO : lien menu vs lien texte

Ces 2 liens ont des ancres textuelles différentes l’une de l’autre. Ces ancres sont constituées d’un mot inventé qui au départ renvoie « 0 résultats » sur Google.fr

Résultats du test

Pour mesurer les résultats, on regarde dans Google.fr quelles sont les pages positionnées sur chacune des expressions utilisée comme ancre. La vérification se fait en mode « Navigation privée ».

Les résultats sont identiques au test précédent :

Limite du test

Le test a été effectué sur un site qui à un nombre faible de pages (inférieure à 10). On pourrait imaginer que la détection des blocs de page (header, menu, footer, colonne, corps, etc.) par Google nécessite un volume de pages plus important.

Dans le site de test, le menu est inclus dans un div dont l’id est ‘header’, mais ce n’est peut-être pas suffisant.

Si quelqu’un a la possibilité de vérifier ce test sur un site à plus fort volume, je suis preneur. Je compléterais alors cet article avec tous les crédits d’usage.

La recommandation SEO

| Si une page contient 2 liens vers une autre, le 1er dans le menu et l’autre dans le corps de page, c’est l’ancre du menu qu’il faut optimiser.

On ne peut donc PAS compenser un lien non-optimisé dans le menu par une ancre optimisée dans le corps de page. Google prendra en compte uniquement le 1er lien de la page.

Parfois, on croit optimiser son linking interne… mais en fait non. 🙂
Que se passe-t-il quand ma page fait deux liens vers une autre ? Est-ce que les 2 liens sont pris en compte ? Faisons le point.

Cet article démarre une série basée sur une série sur l’optimisation des liens. Ces articles sont basés sur des tests réalisés sur la manière dont Google.fr prends en compte les liens.

Le test : Comment réagi Google ?

On met sur une page indexée par Google (ici appelée « Page d’Origine ») deux liens pointant vers la même page A (qu’on appellera par commodité « Adrienne »).
conseils optimisation linking interne

Ces 2 liens ont des ancres textuelles différentes l’une de l’autre. Ces ancres sont constituées d’un mot inventé qui au départ renvoie « 0 résultats » sur Google.fr

Pour mesurer les résultats, on regarde dans Google.fr quelles sont les pages positionnées sur chacune des expressions utilisée comme ancre. La vérification se fait en mode « Navigation privée ».

Résultats du test

La recommandation SEO

| Si une page contient 2 liens vers une autre, c’est l’ancre du 1er lien qu’il faut optimiser.

Comment vérifier rapidement si votre page contient un lien double ?

Il est évidemment possible d’éplucher le code source de la page… m’enfin, ça n’est ni agréable ni tout à fait fiable.
Le module Analyse de Page de SeeUrank vous permet de faire une vérification rapide des liens d’une page. Le numéro en 1ère colonne correspond à l’ordre d’apparition du lien dans le code source.

Vérifier liens internes

 

Ne manquez pas les prochains tests sur l’optimisation des liens. 😉