Accueil > Actualités > “Le SEO By Night répond aux enjeux cruciaux de la formation continue dans le SEO”
ActualitésÉvènementsInterviewsSEO
Stéphanie L.
7 février 2024

L’apparition de l’IA, les évolutions de l’algorithme Google, la Link Spam Update, l’annonce de SGE… ont une nouvelle fois rebattu les cartes du SEO. Comment rester à jour dans un secteur en permanente ébullition ? Passer des heures sur X (ex Twitter), cumuler les webinaires ? Elliott Bobiet, l’organisateur du SEO by Night, qui se tiendra les 28 et 29 février 2024, s’est posé la question et à imaginé un nouveau format de formations SEO. Éclairage. 

Le SEO by Night occupe une place à part dans le monde du SEO… Pouvez-vous nous rappeler comment est né le projet ? 

Elliott Bobiet : Le 1er SEO by Night a vu le jour en 2018. Je participais cette année-là au bootcamp de Laurent Bourrelly. Nous étions une cinquantaine d’élèves à explorer chaque mois un aspect du SEO. Pour le thème “cheval de Troie”, nous devions trouver une idée de site web susceptible de recevoir des liens de la presse ou des blogueurs. J’avais analysé que tous les sites qui recevaient des liens étaient soit des sites d’événements, comme le SEO Camp (devenu FePSeM), soit des sites d’outils, comme Semrush ou YOODA.

Développer un outil était exclu, j’ai donc créé la page d’un “faux” event SEO. À l’époque, tout le monde regrettait qu’il n’y ait plus d’événement “à l’ancienne”, avec des soirées conviviales. J’ai donc conçu la page d’un événement dans cet esprit… Et elle a reçu de nombreux liens. 

Quand j’ai présenté ça à Laurent Bourrelly il m’a dit : “Tu n’as plus qu’à faire un vrai event !”. C’est ce que j’ai fait ! Je n’avais pas de conférencier et je ne connaissais personne, même si Laurent m‘avait donné quelques noms. Plus tard, lors de la formation SEO High Level de Paul Sanches, j’ai dit à Paul que Laurent venait et m’avait assuré que lui aussi viendrait… J’ai dit de la même façon à chaque conférencier potentiel que tous les autres venaient… Et c’est comme ça que tout le monde s’est retrouvé à Orléans… 

Le SEO by Night 2024 prend la forme d’une journée complète de formation suivie d’une journée de conférences avec une soirée conviviale entre les deux. Pourquoi ce nouveau format ?

Elliott Bobiet : Dans sa version 2024, le SEO By Night répond aux enjeux cruciaux de la formation continue dans le SEO, tout en proposant un format innovant : un temps de formation, un temps de conférences et un temps d’échanges.Les conférences lors des events sont généralement dédiées à des études de cas et à la présentation de nouvelles techniques, mais on n’apprend pas à les maîtriser. Une formation en revanche permet d’aller dans le dur du sujet, de repartir en sachant faire. L’idée du SEO By Night est de mixer une journée où l’on apprend vraiment à faire : les Masterclass SEO ; et une journée de conférences : l’Événement SEO By Night..

Les Masterclass SEO du jeudi sont proposées sous le format 4 x 2 heures. Cela permet d’assimiler tout en restant digeste et permet d’étudier 4 approches dans une même journée, avec 4 lots d’intervenants différents. Ces Masterclass aborderont donc les différents aspects du SEO, à travers le prisme de la formation continue et donc de la mise à jour des connaissances en SEO

Par exemple, Sylvain Peyronnet et Frédérik Bobet traiteront d’architecture de sites et d’optimisation pour les bots, ainsi que des problèmes d’indexation dans le cadre de l’arrivée de l’IA et du déferlement de contenus. (voir tous les intervenants).Toutes les dimensions du SEO seront étudiées de près, que ce soit pour une agence, un consultant, un e-commerçant ou un référenceur, à travers des cours magistraux, des démonstrations concrètes et des ateliers pratiques. 

La soirée du mercredi soir, primordiale pour le networking, sera l’occasion de nouer des contacts. 

Le jeudi, l’Événement SEO By Night proposera un maximum de techniques avancées et retours d’expérience à travers 11 conférences. Les conférenciers comptent aussi bien des consultants et des référenceurs que des annonceurs comme Manomano ou Le Bon Coin, qui apporteront leur éclairage sur le SEO dans les très grosses structures. 

Pourquoi est-ce encore si compliqué de se former dans le SEO ?

Elliott Bobiet : Le SEO est un métier dans lequel il n’y a pas ou peu de formation initiale. Les Masterclass SEO répondent à un besoin que nous avons identifié dans la pratique. Jusqu’à récemment, il n’y avait pas vraiment de métier reconnu dans le SEO. Le consultant SEO était souvent vu comme un marabout en entreprise. On lui demandait des rapports et des tableaux mais on ne comprenait pas vraiment ce qu’il faisait.

Le métier correspondant est apparu très tardivement chez Pôle Emploi. Et quand on parle de référenceur à des responsables des ressources humaines, beaucoup n’ont encore jamais “croisé” ce poste. L’absence de formation initiale est aussi due au fait que l’Éducation Nationale a toujours deux ou trois ans de décalage minimum. Les diplômes reconnus proposés aujourd’hui ont été créés au plus tard en 2018-2019 et sont pour certains obsolètes.

Proposer un titre RNCP demande un an minimum. Si une formation au métier de référenceur avait été lancée en janvier 2022 ou même 2023, elle n’aurait pas parlé de ChatGPT… et serait déjà obsolète elle aussi. Un métier devient un vrai métier quand les entreprises le recrute et ne prennent pas que des consultants externes.Tant qu’il n’y avait pas une demande des entreprises et une demande des jeunes de venir dans le métier, celui-ci n’avait pas de réelle existence. 

Aujourd’hui le métier commence à se développer : les groupes recrutent des SEO en interne et on voit apparaître des licences, comme la licence de Mulhouse, des formations en écoles. Mais nous ne sommes selon moi qu’au début du métier de référenceur en tant que tel. 

Pourquoi le partage d’expériences (les fameux apéros SEO) est-il si important dans le SEO ?  

Elliott Bobiet : Le SEO est un métier que l’on peut difficilement faire dans son coin… Car en réalité même si on sait à peu près ce que Google attend, ce n’est pas dévoilé avec un mode d’emploi très exact. Cela reste du référencement naturel. On connaît à peu près 80 %, 90 % de l’algorithme Google – les grandes lignes – mais il a toujours des subtilités qui nous échappent.

Voir comment fonctionne le SEO dans d’autres secteurs d’activités donne des idées et c’est même la meilleure façon de faire évoluer les pratiques.

Il n’y a pas de mode d’emploi fixe dans le SEO, ni de règles immuables comme dans d’autres domaines. Le guide Google “comment faire un site efficace dans tel secteur” n’existe pas !

Consultant SEO, Ambassadeur YOODA et co-fondateur de l’agence Content Rank, Elliott Bobiet forme et conseille ses clients sur leur stratégie SEO globale, du On-site, au Off-site, en passant par l’analyse et l’amélioration des webperfs.

Partager cet article sur