Accueil > SEO > EEAT : 4 critères à maîtriser à la lettre pour plaire à Google ! 
SEO
Stéphanie L.
4 décembre 2023

Le 2 novembre, Google annonçait une nouvelle mise à jour… La 4e depuis août ! Dans le même temps, il annonçait une décision majeure pour les éditeurs : il n’y aura plus dorénavant de notifications périodiques sur les améliorations apportées à l’algorithme “car elles se produiront à un rythme régulier et continu”.Au cours de ses dernières Core Update, Google a cependant laissé le mode d’emploi pour être bien positionné : E-E-A-T. Quatre critères à maîtriser à la lettre pour gagner et garder des places dans le cœur du moteur de recherche.

L’EEAT de Google : pourquoi c’est important ?

Experience, Expertise, Authority (Autorité), Trust (Confiance) : c’est à la lumière de ces quatre critères que les Quality Raters (évaluateurs de la qualité des SERP) évaluent la qualité d’un contenu pour répondre à une intention de recherche. Un score serait ensuite attribué à chaque site et déterminerait son classement. En analysant de près ces recommandations Google, mises à jour le 16 novembre 2023, on en tire un mode d’emploi, particulièrement précieux pour les pages YMYL (You Money Your Life) : ces pages dont le contenu peut avoir un impact direct sur la vie de l’internaute.

EEAT : les exigences de l’algorithme Google Search

L’acronyme EAT (pour Expertise, Authority, Trust ) a été mentionné pour la première fois en 2014. En décembre 2022, Google a ajouté un E : celui d’Experience, qui vient renforcer l’ensemble du concept. 

Cette exigence de qualité est soutenue de plus belle par le contenu de la dernière Helpfull Content Update d’août 2023, dont le principe people-first sanctionne les contenus à faible valeur ajoutée.

À la question “Que dois-je faire en cas de mise à jour ? “ le blog Google Search Central répondait le 2 novembre 2023 : “Si une mise à jour est disponible, il y a de fortes chances que la plupart des créatrices et créateurs qui ont déjà travaillé à la création de contenus utiles, fiables et people-first n’aient rien à faire. C’est ce que nos systèmes cherchent à récompenser. Ceux qui agissent de la sorte ne remarqueront même pas la plupart des mises à jour, ou pourront constater une amélioration des performances dans les résultats de recherche.”

Tout est dit. Si Google prévoit de ne plus annoncer ses mises à jour, c’est parce que l’idée est de garder le cap de la qualité. 

EEAT : 4 conditions de la visibilité  

Avec l’EEAT, Google donne des règles du jeu majeures de l’algorithme Google Search, le but étant d’assurer la qualité des résultats de recherche et de récompenser par un gain de visibilité tous les éditeurs de site qui jouent le jeu.

Tenir compte de l’EEAT vous permettra de lisser les effets des prochaines mises à jour Google et de gagner en compétitivité dans les SERP.

L’ EEAT : comment l’appliquer à son site ? 

À travers ses quatre critères, l’EEAT donne des pistes d’optimisation des contenus de site. Les quatre dimensions de l’EEAT sont étroitement liées : il ne s’agit pas juste de cases à cocher pour chaque critère, mais de faire de votre site un ensemble cohérent, homogène, au discours d’une qualité irréprochable.

Ce que vise l’EEAT, ce n’est pas tant l’adaptation de votre site au moteur de recherche que son adaptation à ceux à qui il est vraiment destiné : les utilisateurs

E pour expérience : comment prouver son Expérience à Google ? 

Dernier point ajouté par Google en décembre 2022, l’Expérience s’apparente ici à la notion de vécu. Votre vécu a de la valeur, aux yeux de Google comme des internautes. Il suffit de le valoriser. 

L’Expérience selon Google 

Google dit : Expérience : il s’agit de déterminer dans quelle mesure le créateur du contenu possède l’expérience de première main ou l’expérience de vie nécessaire pour traiter le sujet. 

De nombreux types de pages sont dignes de confiance et atteignent bien leur objectif lorsqu’elles sont créées par des personnes ayant une grande expérience personnelle. Par exemple, à quoi feriez-vous confiance : à un avis sur un produit rédigé par quelqu’un qui l’a personnellement utilisé ou à un « avis » rédigé par quelqu’un qui ne l’a pas utilisé ?

Comment valoriser son expérience aux yeux de Google ?

Vous êtes a priori expert dans votre domaine. Votre expertise doit donc être sensible à travers votre discours. L’enjeu ici cependant est de valoriser la spécificité de votre expérience, pas d’en inventer une.

Concrètement : 

  • Affirmez votre point de vue et votre position par l’emploi, sur les pages pertinentes, des pronoms “je” ou  “nous” traduisant à la fois une forme de narration, d’implication et de prise de position. Une personnalisation.
  • Développez et clarifiez votre propos pour être parfaitement compris par vos lecteurs.
  • Ajoutez des témoignages d’experts internes ou externes. Si l’auteur n’est pas lui-même l’expert, il doit maîtriser son sujet et savoir à qui s’adresser.  
  • Ajoutez des photos, vidéos, tutoriels, si possible uniques, qui mettent en scène le produit ou le service en conditions réelles. Et accompagnez-les de légendes précises. 
  • Misez sur l’UGC, User Generated Content. Le contenu généré par les utilisateurs relate une expérience authentique.

Votre vécu est votre façon d’appréhender votre sujet est une expertise en soi. Le but du jeu est ici de la valoriser à travers votre discours. 

E pour Expertise : comment démontrer son expertise à Google ?  

L’expertise désigne ici la maîtrise du sujet. 

L’Expertise selon Google 

Google dit : il s’agit de déterminer dans quelle mesure le créateur du contenu possède les connaissances ou les compétences nécessaires pour le sujet traité. 

Des sujets différents exigent des niveaux et des types d’expertise différents pour être dignes de confiance. Par exemple, à quoi feriez-vous confiance : aux conseils d’un électricien qualifié sur le câblage électrique d’une maison ou à ceux d’un passionné de maisons anciennes qui n’a aucune connaissance en la matière ? 

Comment prouver son expertise à Google ? 

L’exemple donné par Google mérite d’être nuancé : un passionné de maisons anciennes qui a priori n’a pas l’expertise requise mais qui aurait refait lui-même toute son électricité peut dispenser des conseils pratiques plus intéressants qu’un expert enfermé dans son “syndrome de l’expert”. Tout dépend qui vous êtes et surtout à qui vous vous adressez.

Le passionné de maisons anciennes évoquant sa version des problèmes d’électricité sera sans doute plus à même d’expliquer comment résoudre les problèmes qu’il a déjà rencontré à ses semblables. Il fera un meilleur expert pour ses pairs que l’électricien lui-même.

Comme pour l’expérience, il s’agit ici de valoriser votre propre expertise, quelle qu’elle soit : de montrer si ce n’est votre maîtrise du sujet, une maîtrise du discours et une capacité à bien appréhender le sujet pour une cible donnée.

  • Posez-vous la question : à qui s’adresse mon discours ? L’expertise doit être adaptée à la cible visée.
  • Valoriser votre propre expertise mais aussi votre capacité à explorer le sujet.
  • Soyez exhaustif dans vos propos : développez, expliquez, afin d’être parfaitement compris de vos lecteurs.
  • Restez pertinent : évitez les hors sujets.
  • Soignez le maillage interne, qui au-delà de l’efficacité SEO constitue une preuve de la cohérence globale du site et aide l’utilisateur dans sa recherche. 

Au-delà de la reconnaissance de Google, c’est ici la reconnaissance de votre cible qu’il faut tout simplement chercher. 

A pour autorité : comment faire preuve d’autorité auprès de Google ?  

L’autorité fait ici référence à la fois à la notoriété et au professionnalisme.

L’Autorité selon Google

Google dit : Il s’agit de déterminer dans quelle mesure le créateur du contenu ou le site web est connu comme une source de référence sur le sujet. 

Bien que la plupart des sujets n’aient pas de site web ou de créateur de contenu officiel faisant autorité, lorsque c’est le cas, ce site web ou ce créateur de contenu fait souvent partie des sources les plus fiables et les plus dignes de confiance. 

Par exemple, la page de profil d’une entreprise locale sur les médias sociaux peut être une source fiable et faisant autorité pour savoir ce qui est en vente en ce moment. 

La page officielle du gouvernement pour l’obtention d’un passeport est la source unique, officielle et digne de foi pour le renouvellement d’un passeport. 

Comment faire preuve d’autorité ? 

L’autorité évalue le professionnalisme d’un site. Elle désigne ici à la fois la notoriété de la marque, celle du site sur le web (son trafic) et son autorité sémantique. Plus la marque est ancienne, importante dans son domaine, plus elle a d’autorité.

Hors requêtes marques et démarches administratives, il est possible de renforcer jour après jour l’autorité d’un site à l’aide des éléments suivants : 

  • Une stratégie SEO complète, reprenant les trois piliers du SEO : optimisation technique + contenu de qualité + netlinking pour améliorer votre visibilité en ligne et gagner en popularité grâce au gain de trafic généré. 
  • Une campagne de netlinking reposant sur des liens thématiques de qualité : les liens provenant de sites disposant déjà d’une certaine autorité dans votre domaine, transmettront un peu de leur autorité au vôtre. 

Le T de EEAT : TRUST, ou comment inspirer confiance à Google ? 

Le critère le plus important des quatres, aussi interdépendants soient-ils. La confiance désigne ici la fiabilité du site.

La confiance selon Google

D’après Google : il s’agit de déterminer dans quelle mesure la page est exacte, honnête, sûre et fiable. Le type et la quantité de Confiance nécessaire dépendent de la page, par exemple : 

● Les magasins en ligne ont besoin de systèmes de paiement en ligne sécurisés et d’un service clientèle fiable. 

● Les critiques de produits doivent être honnêtes et rédigées pour aider les autres à prendre des décisions d’achat éclairées (plutôt que dans le seul but de vendre le produit). 

● Les pages d’information sur des sujets clairs de l’YMYL doivent être exactes pour éviter de nuire aux personnes et à la société. 

● Les posts de médias sociaux sur des sujets non-YMYL peuvent ne pas nécessiter un niveau élevé de Confiance, par exemple lorsque le but du post est de divertir son public et que le contenu du post ne risque pas de causer de préjudice.” 

Comment inspirer confiance à Google ? 

Six pistes pour appliquer concrètement les recommandations Google en matière de confiance. 

  1. Proposer plusieurs options de paiement si votre site est marchand.
  2. Créer une page contact.
  3. Créer une page qui parle de vous.
  4. Signer vos articles de blog et présenter le ou les auteurs.
  5. Mettre à jour et personnaliser vos conditions générales d’utilisation. 
  6. Donner à lire des avis clients authentiques
Proposez plusieurs options de paiement

Proposer plusieurs options de paiement en ligne rassurerait Google et arrangera forcément vos clients. Paypal ferait figure de tiers de confiance dans ce domaine : Paypal serait le moyen de paiement en ligne d’un quart des acheteurs en ligne*. 

Créez une page contact

Indiquer des coordonnées de contact aussi complètes que possible contribue à la crédibilité d’un site. Ici encore, il ne s’agit pas seulement de rassurer Google, mais de donner toutes les informations utiles à vos clients.

Créez une page qui parle de vous

Les pages “À propos” ou “Qui sommes-nous ?” contribuent à renforcer le capital confiance envers les éditeurs du site, du moteur de recherche comme des internautes. 

Au-delà de la confiance en ligne, elle contribue à l’authenticité de votre marque et à sa valeur aux yeux de vos actuels et futurs utilisateurs. 

Signez vos articles de blog et présentez l’auteur

Signer les articles et publier une courte biographie des auteurs contribuera de même à inspirer confiance au moteur de recherche.

Cette page renforcera aussi la proximité avec vos clients et prospects : en vous dévoilant, vous vous impliquez. Ce conseil contribue aussi à la crédibilité à votre Expertise.

Mettez à jour et personnalisez vos conditions générales d’utilisation 

Pensez aussi à les personnaliser. 

Proposez des avis clients authentiques

Vous pouvez passer par une plateforme certifiée, gage de transparence et d’impartialité, mais aussi solliciter les retours clients en ouvrant les commentaires de vos pages de blog.

Affichez un discours réglementaire affûté 

Toutes les mentions légales nécessaires et des allégations justes et complètes.

Au-delà du fait qu’il doit obligatoirement être juste, un discours réglementaire riche et précis renforce le champ sémantique de votre site (et contribue à prouver son Expertise également).

Le but du jeu ici finalement : inspirer confiance à vos utilisateurs. La confiance de Google suivra.

Ce que réclame Google avec l’EEAT : de la qualité. Tenir compte des critères EEAT de Google consiste ni plus ni moins à créer le meilleur site possible pour conquérir et fidéliser vos utilisateurs. L’EEAT donne simplement de nouvelles pistes d’optimisations pour y arriver… avec ou sans IA.  Google n’a rien contre le fait d’utiliser l’intelligence artificielle, à condition toutefois qu’elle soit bien utilisée : pour apporter une réponse plus riche à une intention de recherche. 

*Paypal E-commerce Index 2022

Partager cet article sur